347 immeubles parisiens présentent des signes de fragilité

347 immeubles parisiens présentent des signes de fragilité

Sans faire dans le catastrophisme, l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur) a rendu public son Observatoire de la prévention de la dégradation des immeubles d’habitation à Paris. Certains immeubles devront faire l’objet d’un suivi particulier. 

En effet, selon l’étude,  347 immeubles de la capitale « présentent un risque de dégradation de leur bâti ». Quel est le profil type de ces immeubles inquiétants ? Ils sont en copropriété dans le privé, sont principalement concentrés dans le nord-est de la capitale, et présentent au moins une des trois caractéristiques suivantes :

  1. forte présence de petits logements locatifs,
  2. impayés d’eau,
  3. présence de plomb, de termites, etc.
     

19 % des immeubles pour un seul propriétaire

Ces immeubles sont suivis depuis quelque temps. 44 % d’entre eux avaient déjà été signalés l’an dernier et font l’objet d’un suivi par les services de la ville. 19 % des immeubles concernés appartiennent à un seul propriétaire, qui sera sans doute amené à faire, rapidement, les travaux nécessaires.

Seloger est noté 7,1/10 selon 270 avis clients Avis-Vérifiés