Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Delphine Nieuweboer : « La reprise du marché immobilier à Saint-Laurent-du-Var sera très progressive »

Delphine Nieuweboer : « La reprise du marché immobilier à Saint-Laurent-du-Var sera très progressive »

Difficile de savoir comment se comportera le marché immobilier de Saint-Laurent-du-Var lors du déconfinement. Conséquence, les acheteurs et les vendeurs sont dans l’incertitude. Pour mieux les éclairer, nous avons interrogé Delphine Nieuweboer, Directrice de l’agence MDI Immobilier, qui nous a fait part de sa vision du « jour d’après.

Delphine Nieuweboer : « La reprise du marché immobilier à Saint-Laurent-du-Var sera très progressive »

Quelles répercussions la crise sanitaire pourrait-elle avoir sur le marché immobilier de Saint-Laurent-du-Var ?

Delphine Nieuweboer : On envisage plutôt une reprise progressive mais positive du marché immobilier à Saint-Laurent-du-Var. Malgré le confinement, les candidats à l’accession ont toujours leur projet en tête. Nous allons bien entendu changer nos méthodes de travail, avec peut-être moins de rendez-vous, mais des rendez-vous plus qualifiés. Nous aurons des clients qui seront plus méfiants par rapport aux règles sanitaires. Nous allons donc mettre en place de nouvelles pratiques au sein de notre agence. Nous allons poursuivre le télétravail et avoir recours à la visioconférence. Nous sommes également équipés pour la signature électronique des mandats et compromis de vente.

Doit-on s’attendre à une baisse des prix de l’immobilier à Saint-Laurent-du-Var ?

Je m’attends à une baisse très faible des prix de vente. J’ai vécu la crise de 2007-2008 et les prix n’ont pas vraiment chuté à ce moment-là à Saint-Laurent-du-Var alors qu’ils ont chuté partout ailleurs. Je ne m’attends donc pas à une baisse drastique mais à une petite baisse due au manque de confiance et aux baisses de revenus de certains clients.

« Je pense que le marché va revenir à la normale progressivement, mais assez rapidement »

Delphine Nieuweboer, Directrice de l'agence MDI Immobilier

Quels conseils donner à celles et ceux qui voudraient concrétiser rapidement leur projet ?

Aujourd’hui, l’acheteur dispose de tous les outils pour comparer et estimer son bien immobilier de chez soi. Il a de quoi positionner un bien sur le marché. Il peut avoir une bonne vision du secteur dans lequel il souhaite habiter et des biens qu’il peut convoiter en fonction de son budget. La recherche au préalable est très importante. Je conseille aux acheteurs et aux vendeurs de prendre leur téléphone et d’appeler les agences immobilières, qui ont actuellement le temps de traiter leur demande de manière qualitative.

Le confinement aura été vécu différemment selon qu’on l’aura passé dans un appartement ou dans une maison avec un jardin. Post confinement, les biens avec un espace extérieur pourraient-il bénéficier d’un regain d’attractivité ?

Je pense tout à fait que les appartements en rez-de-jardin et les maisons seront plus prisés que les biens sans extérieur dans notre région. Les gens vont vouloir plus d’espace. Toutefois, cela a toujours été le cas à Saint-Laurent-du-Var. Le marché ne sera donc pas chamboulé. Nous sommes une ville de 30 000 habitants et nous avons davantage de logements collectifs dans notre secteur. Malheureusement, il arrivera un moment où nous n’aurons plus assez de biens à proposer dans cette catégorie.

La banalisation du télétravail pourrait-elle faire évoluer le rapport des Français à l’immobilier et modifier l'ordre de leurs priorités ?

Oui, ils savent désormais que le télétravail, c’est possible, et qu’on peut être productif en travaillant de chez soi. Ils ont pu organiser un coin bureau dans leur domicile alors qu’ils n’y avaient pas forcément pensé auparavant. Il est donc possible que les gens privilégient désormais le cadre de vie, plutôt que la proximité de leur lieu de travail. Cela pourrait avoir des conséquences sur le marché immobilier. Cela pourrait également avoir un impact sur le trafic routier, avec une diminution conséquente.

L’immobilier est-il, plus que jamais, une valeur « refuge » ?

Oui, car on a pu constater plus que jamais que la pierre reste la plus grande des sécurités. Cela reste le meilleur des placements, en comparaison aux actions ou aux placements en assurances-vie. Les gens sont restés confinés 2 mois dans leur bien immobilier. Ils ont peut-être pris conscience de l’importance revêtue par leur appartement ou leur maison. On s’est recentré sur l’essentiel, et l’essentiel c’est le toit et l’habitat. 

Delphine Nieuweboer, Directrice de MDI Immobilier. © MDI Immobilier
Delphine Nieuweboer
Delphine Nieuweboer, Directrice de l'agence MDI Immobilier, située à Saint-Laurent-du-Var.