Immobilier : les investisseurs locatifs continuent de se ruer sur Chambéry !

11 mar 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Les meilleures choses ont une fin, à l'image du dispositif Pinel qui disparaîtra fin 2024. Mais s’il y a bien une ville où les investisseurs comptent encore en profiter, c’est Chambéry. Un logement neuf sur deux y est acheté pour être mis en location. Et pour cause, le marché chambérien offre de très bons rendements.

Image
La ville de Chambéry
La ville de Chambéry est chère au coeur des investisseurs. ©LCO Photography

Sommaire

Chambéry, une ville toujours aussi attractive

Au cœur du sillon alpin, Chambéry séduit de plus en plus d’acquéreurs depuis quelques années. Grâce à son cadre de vie, à sa position idéale toute proche des stations de ski et à sa population étudiante, le marché de l'immobilier chambérien jouit d'une vitalité éclatante, sans oublier, bien sûr, son tissu économique qui fait de la capitale savoyarde un bassin d'emploi attractif. Rien d'étonnant, donc, à ce que, le Grand Chambéry gagne chaque année environ un millier d’habitants depuis dix ans. 

Ces nombreux atouts n’ont pas échappé à un nombre croissant d’acquéreurs. Près de 2 000 transactions immobilières ont été comptabilisées en 2021 dans le Grand Chambéry, tous types de biens, anciens et neufs confondus. Une année qui compte parmi les meilleures pour le marché immobilier savoyard mais pas de quoi faire flamber déraisonnablement les prix comme cela peut être le cas chez ses voisines Aix-les-Bains (3 996 €/m²) ou encore Annecy (5 055 €/m²) . 

Chambéry : ses prix accessibles séduisent les investisseurs

L'une des plus grandes forces du marché immobilier chambérien, c'est son accessibilité. Avec un prix du mètre carré qui flirte avec les 3 000 €, tous types de biens confondus, la ville reste très intéressante à l’investissement, en particulier dans le neuf. En matière de zonage Pinel, Chambéry est classée B1. Un zonage qui offre un bon ratio prix d’acquisition/loyer aux investisseurs. 

En effet, à la location, il faut compter 13 €/m² en moyenne… soit autant qu’à Aix-les-Bains et à peine 3 € de moins qu’à Annecy. Un investisseur peut ainsi facilement espérer 5 % de rentabilité locative brute (hors frais liés à l'entretien du bien ni à sa fiscalité, Ndlr) à Chambéry, contre 3,9 % à Aix-les-Bains et seulement 3,7 % à Annecy. 

Le prix immobilier à Chambéry avoisine 2 862 €/m² dans l'ancien.

Chambéry : ses quartiers affichent des prix homogènes

Un autre atout indéniable de Chambéry, c’est l’homogénéité du prix de son immobilier. De quoi rassurer les investisseurs, quasi certains de ne pas se tromper en achetant ici. En dehors du secteur Laurier-Les Charmettes, où le prix moyen atteint désormais 3 396 €/m², les autres quartiers se tiennent dans un même ordre de prix. 

Cette homogénéité de prix est assez unique dans les Alpes pour qu'on la souligne. Il faut ainsi compter 2 875 €/m² à Centre-Bellevue, 3 031 €/m² dans le Centre-Ville, 3 204 €/m² dans le quartier Centre-Stade ou encore 3 260 €/m² à Chambéry-Le Vieux. 

Les acquisitions en Pinel soutiennent le marché du neuf

Le marché immobilier neuf se porte comme un charme à Chambéry. Ici, le béton coule à flot depuis plusieurs années maintenant. L’an dernier encore, ce sont 719 logements neufs qui ont été vendus selon les derniers chiffres communiqués par la Fédération des promoteurs immobiliers des Alpes (FPI) soit une hausse de 14 % en un an. « Il faut remonter à l’année 2007 pour avoir un nombre de réservations qui dépasse les 600 », rappelle la FPI des Alpes.  

Il y a donc du choix dans le neuf à Chambéry. Surtout en comparaison à d’autres villes comme Lyon ou Annecy, où la production de logements neufs est en chute libre. Et preuve que la ville séduit les investisseurs, près d’un logement sur deux (47 %) y est acquis dans le cadre du dispositif Pinel. Un score bien au-dessus des 30 % constatés à Annecy et des 35 % à Aix-les-Bains. 

Combien coûte un logement à Chambéry ?

  • Appartement : 2 905 €/m²
  • Maison : 3 171 €/m²

Un vaste choix de locataires

Avec 13 000 étudiants inscrits à l’Université Savoie Mont Blanc, Chambéry fait partie des villes où la vacance locative n’est pas un problème. Une présence étudiante qui garantit la pérennité d’un investissement immobilier, en particulier lorsqu’il s’agit d’une petite surface. Pour autant, le marché locatif chambérien ne repose pas uniquement sur la présence de ces milliers d’étudiants. 

En effet, parmi les 135 000 habitants de l’agglomération chambérienne, 46 % sont locataires. Et, selon nos données, la population de Chambéry se compose à 51 % de célibataires, 25 % de couples et 24 % de familles. Ce qui offre ainsi de nombreuses stratégies d’investissement locatif : acheter un studio pour un étudiant dans le quartier de Jacob-Bellecombette, cibler un un T2 pour un jeune actif dans le centre, faire l'acquisition d'un T3 ou d'un T4 pour une famille à Bissy… Parmi les derniers biens vendus, on notera par exemple ce T2 de 45 m² pour 105 000 €, ce T3 de 65 m² pour 280 000 € ou ce T4 de 98 m² pour 420 000 €.

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
French

A la une !