Logements vacants, résidences secondaires, les taxes pourraient flamber à Paris !

SeLoger 07 juil 2017
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

La mairie de Paris ne plaisante plus. Elle envisage de multiplier par quatre les taxes sur les résidences secondaires et les logements vacants dans la capitale. Mais seul le Parlement a les moyens de trancher !

Image
Logements vacants, résidences secondaires, les taxes pourraient flamber à Paris !
Le Conseil de Paris veut libérer le marché locatif parisien, aujourd’hui engorgé. © Jean-Paul Comparin
Sommaire

A Paris, la taxe sur les résidences secondaires pourrait exploser

La proposition émane du groupe communiste et elle a été validée puisque la majorité du Conseil de Paris a voté, concernant les résidences secondaires, l'augmentation d'une taxe additionnelle sur la taxe d'habitation, actuellement de 60 %, à 250 %. Résultat, comme l’explique le communiste Jacques Baudrier « pour une surtaxe moyenne actuellement de 600 €, cela reviendrait à payer 2 500 € ». Ce coup de semonce fiscal se fixe un objectif clair : il « inciterait vraiment les propriétaires à louer ou vendre leur logement et ainsi libérer des milliers de logements » à Paris, selon l'élu qui cite le chiffre de l'Insee de 110 000 résidences secondaires dans la capitale.

https://twitter.com/jacquesbaudrier/status/882164233827483650

Bientôt une taxe sur les logements vacants à 4 000 € ?

De leur côté, les logements vacants seraient 100 000 environ, toujours d’après l’Insee. La taxe sur les logements vacants (qui tient lieu de taxe d'habitation) actuellement en moyenne de 1 000 €, passerait donc à 4 000 € à la lecture de la délibération. Il faudra cependant attendre que l’Assemblée nationale valide cette hausse spectaculaire. L’an dernier, le PCF était déjà arrivé à ses fins sur les résidences secondaires à Paris et dans les zones tendues, suite à un vote de principe similaire du Conseil de Paris.

C'est pour nous une priorité afin de faire baisser le prix du logement à Paris, qui a atteint ce trimestre 9 000 €/m² »

Jacques Baudrier, Conseiller délégué à l'architecture et aux grands projets de renouvellement urbain de Paris.

Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Les prix se stabilisent depuis le 1er mars 2024 à +0,1 % avec une baisse des prix de -3,2 % sur un an. © Kevin LEBRE - Getty images
Villes
Bien qu’ayant connu une baisse de prix immobiliers notoire mais maîtrisée depuis deux ans, Rennes semble afficher des signaux d’embellie. Avec des prix immobiliers qui stagnent désormais à +0,1 %, on...
Image
vue sur Rouen
Villes
Rouen est une ville dynamique de 110 171 habitants environ, dont 70 % opte pour la location de leur logement. Les jeunes de 20 à 24 ans représentent 14 % de cette même population. Pour réussir à faire...
Image
Prix immobiliers à Reims
Villes
Reims est célèbre pour ses monuments, son histoire, son centre-ville particulièrement apprécié... La flambée des prix immobiliers constatée ces dernières années s'arrête et vous incite à investir. Le...