« Malgré la conjoncture, le marché immobilier à Pau tient le cap »

26 jan 2021
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

La demande immobilière est forte dans la préfecture des Pyrénées-Atlantiques. Bruno Birade, directeur commercial chez COFIM Immobilier, à Pau, nous en dit plus sur l’état du marché immobilier palois.

Image
« Malgré la conjoncture, le marché immobilier à Pau tient le cap »
À 50 km de l’Espagne et 100 km de l’océan, Pau profite d’une bonne situation géographique. © Sergey Dzyuba

Comment le marché immobilier palois traverse-t-il la crise sanitaire ? 

La crise sanitaire tend à amener de l’incertitude sur le marché local, car il est difficile pour les ménages de se projeter à moyen terme sur une vente ou un achat immobilier. Cependant, le marché palois se porte plutôt bien. À la fin du premier confinement, nous avons enregistré une hausse conséquente des transactions qui nous a permis de maintenir un bon niveau d’activité sur 2020, même si le marché s’est un peu calmé à la fin de l’année. 2021 démarre sur une bonne tendance avec la présence de nombreux investisseurs et acheteurs dans la ville. 

Quels sont les délais moyens de transaction à Pau ? 

Les biens immobiliers situés dans des secteurs prisés et affichant un prix proche de celui du marché se vendent très rapidement. Ils partent en quelques semaines, voire en quelques jours. D’une manière plus générale, il faut compter environ trois semaines pour vendre dans la ville.

Quels sont les biens les plus prisés à Pau ? 

Les acheteurs apprécient tout particulièrement les villas anciennes avec jardin dans les quartiers du centre-ville Trespoey et Beaumont. Ils plébiscitent également les villas plus contemporaines situées dans les secteurs hauts de Bizanos ou Idron. Enfin, ils sont nombreux à rechercher une maison rénovée ou à rénover dans les quartiers Saint-Joseph et Saint-Dominique.  

« Il faut compter, en moyenne, 3 mois pour vendre un bien »

Bruno Birade, directeur commercial chez COFIM Immobilier à Pau

Où acheter autour de Pau ? 

À seulement quelques kilomètres de Pau, les villes de Lons et Billère attirent les acquéreurs en quête d’une maison proche du centre-ville palois. La demande immobilière est également forte dans les villages situés à une dizaine de kilomètres au nord de Pau comme Serres-Castet ou encore Montardon. 

Quel conseil délivreriez-vous à une personne qui souhaite acheter sur Pau et ses environs ? 

Le mieux pour se lancer dans un projet immobilier est de se faire accompagner d’un professionnel. Il règne une forte tension immobilière dans certains secteurs palois et il n’est pas rare que des biens se vendent sans même avoir fait l’objet d’une publication. Confier sa recherche à un agent immobilier permet d’être au courant, en temps réel, des opportunités du marché et de pouvoir se positionner rapidement. De plus, dans le Grand Pau et sa périphérie, les prix de l’immobilier varient considérablement et le marché peut être difficilement lisible pour un non-professionnel. L’agent immobilier peut aider l’acquéreur à décrypter le marché pour acheter au bon prix.  

Le prix immobilier à Pau est de 1 874 €/m², en moyenne.

Qu’en est-il pour un vendeur ? 

Solliciter les services d’un agent immobilier est également important pour un vendeur palois. Pour bien vendre et dans un délai raisonnable, il est essentiel d’afficher un prix de vente cohérent et de déployer une stratégie de commercialisation adaptée au secteur où se situe le bien. Seul un agent immobilier est en capacité de disposer d’une analyse fine des prix du marché et de ses tensions. Cela est d’autant plus vrai à Pau qui est un marché hétérogène et fortement polarisé. 

Pouvez-vous nous présenter en quelques mots votre agence ?

COFIM Immobilier est une agence immobilière spécialisée dans la transaction, la location et la gestion de biens. Nous intervenons sur la ville de Pau, mais également dans tout le pays du Grand Pau et dans le Béarn. 

Image portrait
Image
Bruno Birade, Directeur commercial chez COFIM Immobilier
COFIM Immobilier, 14 Avenue du Général Leclerc, 64000 Pau
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

A la une !