Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Le marché immobilier de Rillieux-la-Pape retrouve des couleurs

Les temps changent à Rillieux-la-Pape. Dans cette commune au nord de Lyon, qui a longtemps souffert d’une image de banlieue sensible, le cadre de vie et l’offre de maisons de certains quartiers attirent de plus en plus d’acquéreurs et d’investisseurs.

Le marché immobilier de Rillieux-la-Pape retrouve des couleurs

Sommaire

Des atouts indéniables à seulement quelques minutes de Lyon

Située sur un plateau au nord de Lyon, Rillieux-la-Pape poursuit sa mutation. Cette commune de 30 376 habitants a souffert d’une image de banlieue sensible, impactant négativement son marché immobilier. Elle possède pourtant bien des atouts. Au bord du Rhône, elle offre par ailleurs un beau panorama sur la ville de Lyon, tout en étant bien desservie tant par les voies rapides (A46, périphérique, D483) que par les transports en commun (lignes C2 et C5). Des infrastructures plaçant cette ville à une dizaine de minutes du centre de Lyon.

Rillieux-la-Pape se transforme grâce aux opérations de rénovation urbaine

La Métropole de Lyon, dont elle dépend, a initié à partir de 2005 un projet de renouvellement urbain, concentré sur la Ville-Nouvelle qui avait vu la construction de 176 logements et la réhabilitation de plus de 1200. Depuis cinq ans, les opérations de rénovation urbaine se multiplient sous l’effet notamment de l’ambition de la Municipalité de permettre la construction de 2 000 logements au cours du mandat et d’améliorer le cadre de vie. 

La ville sera bientôt dotée d’un « parc linéaire urbain » censé créer une liaison entre tous les quartiers de la commune. Quatre secteurs principaux ont par ailleurs été ciblés afin de proposer une nouvelle offre de logements diversifés en accession : le centre-ville/Le Bottet, Alagniers/Mont-Blanc et les Balcons de Sermenaz/Velette. Au total, d’ici 2023, plus de 800 logements vont sortir de terre.

Bon à savoir

Rillieux-la-Pape compte 12 301 logements dont 96 % sont résidences principales.

A défaut d’acheter à Lyon, les acquéreurs misent sur Rillieux-la-Pape

Les conséquences de ces profondes mutations de la ville n’ont pas tardé à se faire sentir, d’autant plus après le premier confinement. En effet, Rillieux-la-Pape est l’une des rares villes où l’on trouve encore des logements neufs en première couronne de Lyon où c’est la pénurie. C’est aussi et surtout une ville où les prix moyens sont de 2 611 €/m² pour un appartement et 3 320 €/m² pour une maison. Bien plus attractifs qu’à Lyon où les prix moyens atteignent 5 370 €/m² pour les appartements et 5 253 €/m² pour les maisons, si tant est qu’on en trouve une ! 

Ainsi, de plus en plus d’acquéreurs lyonnais acceptent de mettre un pied à Rillieux, séduits par des prix moins chers à prestations équivalentes. C’est particulièrement le cas des primo-accédants, dont le marché de Lyon intramuros leur est devenu quasiment inaccessible à cause des hausses successives des prix de, +11,8 % rien que l’an dernier.

Bien que concurrencé par l’offre neuve, l’ancien présente des opportunités

Avec les nombreuses constructions neuves, les acquéreurs peuvent facilement s’offrir des biens avec frais de notaires et TVA réduite, des avantages qu'on ne trouve pas sur l’ancien. Mais le parc immobilier de Rillieux-la-Pape existant étant plutôt vieillissant, construit avant les années 80, présente de belles opportunités en matière de rénovation, plus ou moins lourde, comme ce trois pièces de 65 m² à rafraîchir vendu il y a quelques mois 175 000 € (2 700 €/m²) dans le quartier Mont-Blanc ou encore ce T4 de 75 m² à rénover pour… 100 000 € ! Les T2 dans des résidences bien entretenues se négocient autour de 160 000 € et les T3 près de 230 000 €.

Bon à savoir

Le parc immobilier de cette commune est avant tout un marché de grandes surfaces, les T1 et les T2 ne représentent que 13 % de la totalité des logements. 

Un beau marché de maison aux portes de Lyon

C’est l’un des atouts phares de Rillieux-la-Pape. Outre ses quartiers très urbanisés sur son plateau, la commune possède un parc immobilier de pavillons, individuels ou mitoyens, dont la valeur ne cesse de grimper. C’est particulièrement vrai sur la partie sud et ouest de la ville, qui correspond au secteur de Crépieux où le prix moyen de l’immobilier est plus élevé qu’ailleurs (3 148 €/m²). 

On y trouve des maisons construites entre les années 1930 et 1970 avec de belles surfaces (150 m²) sur des terrains de près de 1000 m².  Des biens aujourd’hui très recherchés et dont les prix immobiliers s’envolent depuis quelques mois à minimum 500 000 €. C’est surtout le secteur où se situent de belles maisons bourgeoises de 300 m² avec 2 000 m² de terrain, dans la continuité de celles construites dans la commune voisine de Caluire-et-Cuire. Des biens d’exception construits au début du siècle par des notables lyonnais qui se négocient désormais au minimum 800 000 €.

Plus au nord, les secteurs du Loup Pendu, Village et de la Roue possèdent un marché de maisons en lotissement, de 90 à 120 m² avec 500 m² de terrain, construites dans les années 2000. Des biens de plus en plus prisés. Quand ils se vendaient 350 000 € il y a cinq ans, ils dépassent désormais les 430 000 €.

Une commune sur laquelle l'immobilier a de l'avenir

Si l’on outrepasse les projets de requalification pas encore achevés et certains quartiers vieillissants, Rillieux-la-Pape est sans nul doute l’un des marchés de la métropole de Lyon qui va prendre de la valeur car c’est l’une des rares communes où il reste aussi des terrains à bâtir. Le foncier étant devenu si rare à Lyon, c’est un atout de plus pour le marché immobilier de Rillieux-la-Pape qui n’a pas fini de faire parler de lui. 

Bon à savoir

Le prix immobilier à Rillieux-la-Pape est de 2 945 €/m² pour un logement ancien.