Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Nantes : l'attractivité immobilière s'étend à tous les quartiers de la ville !

Nantes : l'attractivité immobilière s'étend à tous les quartiers de la ville !

Caractérisée par un marché immobilier fortement pénurique, la ville de Nantes jouit également d'une forte attractivité. La tension immobilière, qui y règne, fait que ce sont désormais tous les quartiers de la préfecture de Loire-Atlantique qui sont désormais recherchés : de l’hypercentre étudiant au quartier Procé-Monselet plus familial, en passant par le quartier Saint-Félix.

Nantes : l'attractivité immobilière s'étend à tous les quartiers de la ville !

Sommaire

L’hypercentre de Nantes offre un maximum de commodités

Si toute la ville fait désormais l'objet de l'attention des acquéreurs, l'un des quartiers les plus prisés de Nantes reste - encore et toujours - l’hypercentre, lequel se décompose lui-même en plusieurs micro-quartiers (Talensac, Graslin) très recherchés.

Dans l'hyper-centre, les prix se hissent à 4 278 €/m² en moyenne. Les appartements y sont largement représentés et les petites superficies y sont particulièrement recherchées, notamment par les investisseurs locatifs. Et pour cause, il s’agit du quartier étudiant par excellence et la demande locative y est forte. L'hyper-centre nantais est prisé pour la densité de ses commerces et de ses restaurants, mais également pour sa vie nocturne et son offre de transports en commun.

Le quartier Saint-Félix attire pour son esprit village

A proximité du centre-ville,  le quartier des Hauts-Pavés – Saint-Félix est également très apprécié pour ses allures de village en plein cœur de la ville. Il s’agit d'un quartier où la densité de population compte parmi les plus élevées de Nantes. On y recense aussi bon nombre de parcs et de jardins. Comptez environ 4 257 €/m² pour devenir propriétaire dans ce quartier aussi chaleureux qu'attractif. Abritant de nombreux établissements scolaires ainsi que le campus de la faculté des sciences, le quartier Saint-Félix affiche une haute teneur en étudiants.

Bon à savoir

Le prix au mètre carré à Nantes augmente de 12,6 % sur 1 an pour atteindre 4 185 €. (Baromètre LPI-SeLoger)

L’île de Nantes, un quartier en pleine mutation

Située, elle aussi, à deux pas du centre, l’île de Nantes est surtout connue pour abriter la célèbre galerie des Grandes Machines, celles-ci étant inspirées de l’univers de Jules Vernes. Alexandre David, gérant de l’agence immobilière Les Toits de l’Atlantique, confirme qu'après de multiples réhabilitations, « ce quartier présente un attrait important et fait partie des secteurs les plus recherchés actuellement, dans Nantes intra-muros. » L'île de Nantes a notamment connu un nouvel essor avec l’installation de nouveaux logements, de commerces alternatifs, d’espaces culturels, d'espaces de coworking, etc.

Il faut compter en moyenne 3 612 €/m² pour acquérir un bien immobilier sur l’île de Nantes.

Procé-Monselet : un quartier idéal pour les familles

Les familles nantaises, quant à elles, s’installent volontiers dans le très agréable quartier Procé-Monselet. La réputation de son grand parc de 12 hectares n’est plus à faire et explique en grande partie le succès de ce secteur. Les écoles y sont nombreuses, tout comme les commerces et l’on y retrouve une multitude d’associations qui contribuent à rendre le quartier vivant. La desserte en transports en commun y est également optimale. Ce quartier offre les avantages et les charmes de la ville grâce à ses commodités, tout en permettant de profiter d'une atmosphère calme et accueillante. Quant aux prix à l'achat dans le quartier Procé-Monselet, ils avoisinent 4 307 €/m².

La tension immobilière attise la flambée des prix nantais

Quel que soit le quartier, à Nantes, l'attractivité est de mise et les prix des logements sont orientés à la hausse depuis plusieurs années et cette ascension ne semble pas près de s’arrêter. « Si l’on regarde les prix nantais en tenant compte de l’ensemble des quartiers, ils ont doublé en 10 ans », observe Alexandre David. Ce phénomène a pour conséquence d'obliger les porteurs d'un projet d'achat immobilier à devoir renoncer à des m² s'ils souhaitent s’installer au plus près du centre-ville. Rien d'étonnant, donc, à ce que les acquéreurs soient de plus en plus nombreux à prospecter dans les communes qui composent le marché de report nantais : « les principales sont Saint-Sébastien-sur-Loire, Saint-Herblain, Bouguenais, Rezé et Orvault. »

Bon à savoir

D’après les données de SeLoger, les appartements figurent parmi les biens les plus recherchés à Nantes. 79 % des demande les concernent et ces dernières ciblent principalement des T2 (25 %), des T3 (23 %), et des T5 et au-delà (19 %).