« À La Seyne-sur-Mer, il y a un boom des résidences secondaires »

Anissa Duport-Levanti 17 fév 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

La crise sanitaire a eu comme effet d’encourager les Français à opter pour plus de nature et de calme dans leur recherche immobilière, mais aussi à chercher le soleil. C’est donc sans surprise que les petites villes côtières tirent leur épingle du jeu, notamment pour la résidence secondaire ! Certaines ont connu un boom immobilier sans précédent, comme nous l’explique Élodie Perraud, conseillère immobilier I@D France, à La Seyne-sur-Mer.

Image
la seyne sur mer port
À La Seyne-sur-Mer, la crise sanitaire a boosté le marché de la résidence secondaire, en 2021. © Christian Musat

Pourquoi le quartier des Sablettes à La Seyne-sur-Mer est-il particulièrement prisé pour la résidence secondaire ?

Ce quartier a vraiment des allures de petit village grâce à ses nombreux commerces de proximité : il y a une boulangerie, une boucherie, un fleuriste, des cafés et des restaurants avec leurs terrasses vue sur la mer… Ici les habitants peuvent jouir de la vie calme d’un village tout en étant proche d’une ville. Il y a également un parc de bord de mer pour se promener en famille doté de jeux pour enfants, mais aussi un parc d'attractions ouvert toute l’année. Durant l’été, il y a un marché nocturne en juillet et août qui se tient tous les soirs. Aux Sablettes, on a un peu l’impression d’être en vacances toute l’année, tout en étant à 20 minutes de bateau de Toulon. 

Le prix immobilier aux Sablettes est de 4 380 €/men moyenne.

Comment le marché de la résidence secondaire a-t-il évolué depuis la crise sanitaire ?

Ici nous sommes sur une station balnéaire donc il y a beaucoup de touristes l’été, ce qui booste le marché locatif saisonnier, mais durant l’hiver il y a aussi de nombreux étudiants car nous avons beaucoup de lycées et de centres de formation professionnelle qui attirent les étudiants. L’investissement locatif peut donc se faire sur ces deux aspects : étudiants toute l’année et touristes l’été ! 

Ensuite, depuis la crise sanitaire et l’ampleur qu’a pris le télétravail, beaucoup de personnes ont souhaité venir profiter de nos 300 jours de soleil par an. Cela a boosté le marché de la résidence secondaire aux Sablettes, à La Seyne-sur-Mer et dans le Var, plus globalement. La réflexion est en général d’acheter une résidence secondaire au départ et d’en faire sa résidence principale ensuite, afin de profiter d’un meilleur cadre de vie et d’un meilleur climat en faisant des allers-retours ponctuels avec Lyon ou Paris. 

Le prix immobilier à La Seyne-sur-Mer est de 3 170 €/m2, environ.

Quels types de biens sont les plus recherchés ?

Les acquéreurs recherchent essentiellement des maisons, parfois des appartements, mais toujours avec un extérieur comme critère principal. Les biens sans extérieur se vendent beaucoup plus difficilement.

Mais ce qui a été le plus flagrant depuis la crise sanitaire, ce sont les délais de vente sur le marché. Avant, une maison pouvait se vendre entre une semaine et 3 mois, aujourd’hui on peut la vendre en un jour ! C’est vraiment incroyable, quand je mets une maison sur le marché, au prix du marché, je peux avoir 50 appels dans la journée, ce qui n’était pas le cas avant la crise sanitaire. 

Qui sont les acheteurs à La Seyne-sur-Mer ?

On est sur une ville et un quartier très attractif donc il y a quand même des Seynois qui viennent investir, puisqu’ils connaissent bien le secteur, mais j’ai aussi pu constater que nous avions désormais beaucoup d’acquéreurs qui viennent de Paris, de la région parisienne et de Lyon également. Nous avions déjà cette clientèle avant la crise mais nous en avons beaucoup plus maintenant, notamment grâce à la normalisation du télétravail.

J’ai également constaté une augmentation de notre clientèle étrangère, qui est surtout composée d’Allemands, de Suisses, de Hollandais. Enfin, il y a, comme c’était déjà le cas avant, des retraités qui souhaitent vivre leur retraite au soleil. 

Image
Élodie Perraud
Élodie Perraud
Conseillère immobilier I@D France, à La Seyne-sur-Mer.
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Les prix se stabilisent depuis le 1er mars 2024 à +0,1 % avec une baisse des prix de -3,2 % sur un an. © Kevin LEBRE - Getty images
Villes
Bien qu’ayant connu une baisse de prix immobiliers notoire mais maîtrisée depuis deux ans, Rennes semble afficher des signaux d’embellie. Avec des prix immobiliers qui stagnent désormais à +0,1 %, on...
Image
vue sur Rouen
Villes
Rouen est une ville dynamique de 110 171 habitants environ, dont 70 % opte pour la location de leur logement. Les jeunes de 20 à 24 ans représentent 14 % de cette même population. Pour réussir à faire...
Image
Prix immobiliers à Reims
Villes
Reims est célèbre pour ses monuments, son histoire, son centre-ville particulièrement apprécié... La flambée des prix immobiliers constatée ces dernières années s'arrête et vous incite à investir. Le...