Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Toulouse : « Le marché immobilier s'annonce stable »

Toulouse : « Le marché immobilier s'annonce stable »

Avec la fermeture des agences, l’activité du secteur immobilier de Toulouse et de sa métropole a vécu une période d’accalmie après un début d’année qui montrait encore un dynamisme exceptionnel. Quelques semaines après la fin du confinement, les conditions de reprise s’avèrent favorables. Axel de Laplagnolle, Président de Square Habitat Toulouse, spécialiste du marché toulousain, nous fait part de ses premières observations.

Toulouse : « Le marché immobilier s'annonce stable »

Quelles auront été les répercussions visibles de la crise du Covid-19 sur le marché immobilier toulousain ?

Il est, à mon avis, trop tôt pour les évaluer, car notre activité repose, encore actuellement, sur les projets déjà engagés avant le confinement. Plusieurs éléments vont influer sur la dynamique des prochains mois : le facteur psychologique de confiance en l’avenir, le taux de chômage des potentiels acquéreurs, l’évolution des taux de crédit. À ce jour, la légère hausse des taux ne semble cependant pas venir perturber le marché.

Il est vrai que la métropole toulousaine bénéficie d’atouts particulièrement favorables en termes de démographie. Le flux migratoire d’actifs y est positif, en croissance constante, et entretient une demande forte. Toulouse est une ville de tradition étudiante, ce qui participe grandement au soutien du marché locatif et à l’investissement dans le neuf.

Bon à savoir

Le prix immobilier au m² à Toulouse s’élève, en moyen, à 3 100 €/m².

Le confinement a-t-il engendré des changements durables dans votre façon de travailler ?

Dès le début du confinement, 95 % de notre effectif s’est installé en télétravail sans difficultés techniques. Nous avons pu maintenir notre activité sans avoir recours au chômage partiel sur aucun des métiers de l’entreprise. Nous avons réussi à entretenir la cohésion de notre équipe grâce à l’organisation de conférences téléphoniques en interne. Les outils numériques portables nous ont aussi permis de garder un contact permanent avec nos clients.

Cette crise nous a conduits à utiliser davantage les outils digitaux, pour des visites virtuelles d’estimation de valeur locative, par exemple. C’est aussi un moyen pratique pour nos clients d’effectuer des prévisites en limitant les déplacements sur des biens qui correspondent à leurs critères.

Le télétravail a-t-il conduit les acquéreurs à se décentraliser de Toulouse au bénéfice de sa périphérie ?

Nous ne ressentons pas forcément cette tendance jusqu’à présent, et elle devrait, à mon sens, rester plutôt épisodique si jamais elle survenait. Dans les faits, l’usage du télétravail n’est pas encore très développé à Toulouse. Il faudrait d’abord que les entreprises décident de le mettre en place et de le pérenniser hors période de crise.

« Plus que la hausse des prix, les enjeux sont maintenant la reprise d’un volume de transactions »

Axel de Laplagnolle, agent immobilier spécialiste du marché toulousain

Quels sont les quartiers ou secteurs aujourd’hui les plus recherchés ?

Les quartiers historiques des Carmes, Saint-Étienne et Saint-Georges, dans l’hypercentre de Toulouse, sont toujours particulièrement prisés. Sur la rive droite du canal du Midi, les biens situés dans le quartier tranquille et verdoyant de la Côte pavée restent aussi très recherchés. La demande est également forte dans les communes limitrophes résidentielles de Balma et Tournefeuille ou à proximité du bassin d’emploi aéronautique de Blagnac. Plus à l’ouest de la communauté urbaine de Toulouse Métropole, Brax demeure une petite ville très attractive.

Comment envisagez-vous le marché immobilier à Toulouse et ses environs dans les mois à venir ?

Avec la crise et la perte de confiance dans la Bourse qui en a résulté, les choix d’investissement vont se porter naturellement vers l’immobilier. Dans la mesure où je ne vois pas de flambée des taux de crédit immobilier à venir, le marché immobilier toulousain s’annonce stable. Il me semble qu’une légère hausse pourrait même s’observer à partir du moment où les mesures de crise seront levées.

Axel de Laplagnolle © SeLoger
Axel de Laplagnolle, Président de Square Habitat Toulouse 31
Spécialiste du marché toulousain.