Rechercher un article

Nice : la ville la plus chère après Paris

Nice : la ville la plus chère après Paris

Nice est certes la cinquième ville de France en terme de population, mais arrive en deuxième position, juste derrière Paris, pour le niveau des prix de l’immobilier. Rien d’étonnant si l’on considère son cadre de vie exceptionnel, entre mer et montagne.

Nice : la ville la plus chère après Paris

Véritable carrefour entre la France et l’Italie, Nice s’étend le long du littoral de la Méditerranée et abrite environ 350000 habitants à l’année. La ville est bien sûr réputée en tant que lieu de villégiature privilégié pour des retraités aisés ou de riches étrangers en quête d’une résidence secondaire, mais elle est aussi bien plus que cela. Le palais des congrès Acropolis, tout comme la zone d’activités high-tech de Sophia Antipolis contribuent à moderniser et à dynamiser l’image de la ville.

Un parc immobilier élégant et varié

Avec huit « territoires » et pas moins d’une quarantaine de quartiers, Nice est beaucoup moins homogène que certains pourraient le penser ! Dans le centre, deux ensembles immobiliers se distinguent nettement. Sur la rive gauche du Paillon, les acheteurs à la recherche de la perle rare prendront plaisir à explorer les ruelles étroites et les maisons colorées, au style très italianisant. La rive droite est d’inspiration plus française : les immeubles haussmanniens qui peuplent les boulevards et les avenues ne sont pas sans rappeler les plus beaux quartiers de Paris.

Chiffres clés

  • Les maisons de ville sont rarissimes : 90 % des logements sur le marché niçois sont des appartements.
  • Rares aussi les constructions neuves. Les trois quarts du parc datent d’avant 1975.
  • 75 % des logements proposent trois pièces ou moins.
  • 45 % des habitants sont propriétaires, parfois depuis plusieurs générations.

Des transports dignes d’une grande métropole

La ville de Nice compense la saturation de son réseau routier (surtout en période estivale) par la densité du réseau des TER, qui desservent toutes les villes de la côte et de l’arrière-pays. Assez éloignée géographiquement du centre du pays, la ville s’enorgueillit cependant de son aéroport international, qui accueille le plus important volume de passagers en France après Paris. Nice dispose enfin d’un excellent maillage de transports en commun : le réseau « Lignes d’Azur » compte de nombreuses lignes de bus et une ligne de tramway, deux autres étant en cours de construction.

Les quartiers les plus prisés

Le Vieux-Nice reste bien entendu le cœur historique et « spirituel » de la ville. Les prix y sont particulièrement élevés, même s’il reste possible de faire l’acquisition d’un appartement nécessitant de gros travaux à un tarif raisonnable. Un peu plus haut, Cimiez est l’un des quartiers les plus huppés. Pour réaliser des économies, il est conseillé de rechercher du côté de République, Riquier ou encore Saint-Roch, à moins de miser sur les quartiers plus au nord, comme Pasteur et Madeleine.

Il n’est pas donné à tout le monde d’habiter en centre-ville de Nice, surtout en tant que propriétaire, et les familles auront tendance à gagner la périphérie. Certaines vieilles bâtisses peuvent toutefois contenir des perles rares à rénover !

Les points clés à retenir

  • Le marché immobilier niçois est le deuxième plus cher de France.
  • La ville bénéficie d’une situation exceptionnelle et du climat méditerranéen.
  • Certains quartiers au nord permettent encore de concrétiser un rêve de côte d’Azur !
Plus de conseils :