Publi-communiqué

Comparatif des taux hypothécaires : connaître les critères de sélection essentiels

Blandine Rochelle
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

L’achat d’un logement est l’une des décisions financières les plus importantes que l’on puisse prendre dans sa vie, et cela peut engendrer la nécessité d’obtenir un prêt hypothécaire pour financer cet achat. Il est alors crucial de comprendre les différents aspects du taux hypothécaire, car il peut avoir un impact significatif sur les finances à long terme, et de savoir comment aborder un comparatif.

Image
Il est nécessaire de tenir compte de différents critères pour choisir le bon prêt et le bon taux hypothécaires. © kate_sept2004 - Getty images
Il est nécessaire de tenir compte de différents critères pour choisir le bon prêt et le bon taux hypothécaires. © kate_sept2004 - Getty images
Sommaire

Qu'est-ce qu'un taux hypothécaire ?

Lors d'un achat, il existe différents types de prêts avec des taux spécifiques. Un taux hypothécaire, ou taux d’intérêt hypothécaire, correspond au pourcentage d’intérêt que vous payez sur le montant emprunté pour financer l’acquisition de votre logement. Il s’agit du coût du prêt, exprimé en pourcentage, que la banque ou l’établissement financier, ajoute au capital pour générer des revenus à partir de l’argent prêté.

Les taux hypothécaires peuvent être fixes ou variables :

  • Un taux fixe reste constant tout au long de la durée du prêt, ce qui signifie que votre paiement mensuel reste le même.
  • En revanche, un taux variable fluctue en fonction des conditions du marché financier, ce qui peut entraîner des paiements mensuels qui augmentent ou diminuent au fil du temps.

Vous devez avoir une bonne tolérance au risque pour choisir le taux variable dans le cadre d’un prêt hypothécaire.

Comprendre les bases du taux hypothécaire

Pour comprendre pleinement les implications des taux du prêt hypothèque sur votre prêt, il est essentiel de vous familiariser avec certaines notions auxquelles vous serez confronté(e) :

  • Le taux d’intérêt annuel : c’est le taux d’intérêt que vous payez sur votre prêt hypothécaire pendant une année entière.
  • La durée du prêt : il s’agit de la période sur laquelle vous vous engagez à rembourser votre prêt hypothécaire. Les durées de prêt courantes sont généralement de 15, 20 ou 25 ans, et plus rarement 30 ans selon les cas.
  • Le taux préférentiel : c'est le taux d’intérêt de référence fixé par les banques. Les taux hypothécaires sont souvent exprimés en fonction de ce taux préférentiel.
  • L’assurance prêt hypothécaire peut être exigée par l’établissement prêteur lorsque l’emprunteur effectue un faible acompte, généralement de moins de 20 % du prix d’achat. Elle permet de protéger l’investissement en cas de défaut de paiement.
  • Le remboursement mensuel correspond au montant que l’emprunteur doit payer chaque mois pour rembourser son prêt hypothécaire, qui comprend à la fois le capital emprunté et les intérêts.

Quels sont les critères déterminants pour un comparatif de taux hypothécaires ?

Lorsque vous envisagez un prêt hypothécaire, il est essentiel de faire un comparatif approfondi des taux disponibles. Voici les critères essentiels à prendre en compte lors de cette comparaison :

  • Le type de taux : vous devez choisir entre un taux fixe et un taux variable. Le taux fixe apporte une stabilité à long terme, tandis que le taux variable peut être plus avantageux à court terme si les taux du marché sont bas, mais peut augmenter si les taux sont dans une tendance haussière.
  • La durée du prêt : choisissez une durée de prêt qui correspond à vos capacités financières. Une durée plus courte signifie généralement des paiements mensuels plus élevés, mais vous économiserez sur les intérêts à long terme. Une durée plus longue entraînera des paiements mensuels plus bas, mais les intérêts totaux payés seront plus élevés.
  • Le taux d’intérêt : comparez les taux d’intérêt proposés par différentes banques et prêteurs. Des taux légèrement plus bas peuvent se traduire par des économies importantes sur la durée de vie du prêt.
  • Les coûts de clôture : lorsque vous obtenez un prêt hypothécaire, il y a des coûts associés à la clôture du prêt, tels que les frais de dossier, les frais de notaire, les frais d’évaluation, etc. Vérifiez ces coûts auprès de différents prêteurs, car ils peuvent varier.
  • Les exigences en matière d’acompte : certaines institutions financières peuvent exiger un acompte plus élevé que d’autres. Si vous avez un apport plus important, vous pourriez bénéficier d’un taux d’intérêt plus bas.
  • Les options de remboursement anticipé : un prêt hypothécaire avec des options de remboursement anticipé flexibles peut vous permettre de rembourser plus rapidement votre crédit et d’économiser sur les intérêts.
  • Les services et avantages supplémentaires : certains prêteurs proposent des avantages supplémentaires, tels que des programmes d’épargne ou des offres spéciales pour les clients existants. Prenez en compte ces avantages lors de votre comparatif.

Un prêt hypothécaire signifie qu’en cas de défaut de remboursement du prêt, le bien immobilier qui a fait l’objet de l’hypothèque est saisi ou vendu pour rembourser le capital restant dû.

Cet article vous a été utile ?
1
3

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
Image
Hypothèque ou caution bancaire ?
Crédits immobiliers
Vous achetez et vous devez emprunter ? Votre banquier vous proposera deux solutions pour garantir le...
A la une !
Image
Immeubles parisiens
Crédits immobiliers
Si vous avez recours au prêt immobilier, l'appel de fonds, ou déblocage, constitue l'une des dernières étapes pour obtenir l'argent nécessaire pour financer l'achat d'un bien. L'appel de fonds se fait...