Comment se débarrasser de l'humidité dans son logement ?

Vincent Cuzon 13 fév 2024
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

L’humidité excessive de l’air intérieur d’une habitation peut avoir des conséquences graves sur l’état du bâti et la santé des occupants. Comment savoir si votre logement est concerné, trouver l’origine du problème et le résoudre ?

Image
Problèmes d'humidité logement
Votre logement est trop humide ? Des solutions existent ! ©Getty Images
Sommaire

Qu’est-ce que l’humidité et quelles sont ses causes ?

Dans une maison ou un appartement, l’humidité est évaluée par le taux hygrométrique, qui permet de connaître la quantité d’eau présente dans l’air ambiant. La présence d’eau dans l’air de votre habitation est naturelle et importante. En effet, un air trop sec peut engendrer différents maux, comme l’assèchement des muqueuses et des maux de tête. En revanche, un air trop humide peut entraîner le développement d’allergies aux moisissures, champignons et acariens, des problèmes respiratoires et articulaires, ainsi que des maladies chroniques chez l’enfant.

En d’autres termes, l’air ambiant de votre logement doit être ni trop sec, ni trop humide. Le taux hygrométrique idéal se situe à 50 % pour une température de 20 degrés, mais il reste considéré comme normal lorsqu’il varie entre 45 et 65 %. S’il dépasse 65 %, nous pouvons parler d’un problème d’humidité. Ce dernier peut avoir plusieurs causes : mauvaise ventilation, isolation insuffisante, remontée capillaire (humidité dans le sol qui remonte dans les murs), infiltrations depuis l’extérieur via la toiture ou des murs, ou encore une fuite non détectée sur le circuit d’eau.

Un problème d’humidité doit être rapidement traité car il présente un danger pour le bâti et la santé des occupants.

Humidité dans une habitation : les signes perceptibles

Si vous soupçonnez votre logement de souffrir d’un problème d’humidité, le premier réflexe à adopter est l’observation. En effet, si le taux hygrométrique de votre habitation dépasse 65 %, les effets de l’humidité deviennent visibles. Il peut s’agir  :

  • d’auréoles et tâches de moisissures sur les murs et plafonds,
  • du gonflement et de l’écaillage des peintures,
  • de papiers peints qui gondolent,
  • de plinthes qui se déforment,
  • de condensation régulière sur les fenêtres,
  • de textiles souvent humides.

Les signes d’humidité peuvent également être olfactifs. En effet, certaines odeurs sont caractéristiques d’un problème d’humidité. C’est le cas des odeurs de moisi ou de terre, causées par les moisissures, qui émettent des polluants appelés composés organiques volatils microbiens (COVM). En observant attentivement ces différents signes, vous pourrez déduire l’origine du problème d’humidité et savoir s’il est général ou uniquement localisé dans une partie de votre appartement ou maison. Par exemple, si les traces d’humidité sont uniquement constatées dans les pièces d’eau, il est probable qu’il s’agisse seulement d’un problème de condensation.  

Comment faire face à un problème d’humidité ?

En cas d’humidité anormale dans votre logement, plusieurs solutions existent. Si l’humidité est seulement présente dans certaines pièces et qu’elle n’est pas trop importante, quelques astuces toutes simples peuvent vous aider à l’éradiquer. Commencez par aérer votre habitation quelques minutes chaque jour pour assainir l’air intérieur, ventiler et vous débarrasser de l’humidité liée à la cuisson et à l’utilisation de la salle de bains ou salle d’eau.

Faites également attention à l’entretien de votre système de ventilation : les grilles et bouches d’extraction doivent être nettoyées régulièrement pour rester efficaces. Dans la mesure du possible, évitez également de faire sécher votre linge à l’intérieur pour ne pas accroître l’humidité intérieure. Si vous n’avez pas le choix, les pièces dans lesquelles vous faites sécher votre linge doivent être aérées plusieurs fois par jour. En outre, si des traces de moisissures apparaissent chez vous, enlevez-les rapidement pour éviter leur prolifération.

En revanche, si votre problème d’humidité est important et que les causes ne sont pas clairement identifiées, il est indispensable de faire appel à un professionnel, qui saura de quelle manière aborder le traitement de l’humidité : travaux d’isolation, changement des ouvertures, installation d’une VMC plus performante ou encore assèchement des murs.

S’il ne permet pas de régler le problème, un déshumidificateur peut être une solution temporaire pour réduire le taux d’humidité dans une pièce.

Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Les maisons doivent être construites à une distance minimale réglementaire pour éviter le vis-à-vis. © ah_fotobox - Getty images
Travaux
Le vis-à-vis est un sujet qui touche tout le monde, puisqu’il s’agit de la vue que l’on a sur les propriétés voisines. La loi encadre strictement la distance entre deux propriétés, la disposition des...
Image
Estimer durée travaux
Travaux
Vous avez trouvé les artisans, vous vous êtes mis d’accord sur les devis et votre chantier est désormais prêt à démarrer. Cependant, les travaux rendront votre logement temporairement inhabitable et...