Tout savoir sur l’isolation thermique par l’extérieur

Blandine Rochelle
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

L’isolation thermique par l’extérieur (ITE), est une technique de plus en plus répandue dans le domaine de la construction et de la rénovation. Cette méthode vise à renforcer l’efficacité énergétique d’un logement en agissant directement sur son enveloppe extérieure. Il existe différentes méthodes et différents matériaux pour réaliser une ITE, et des aides sont disponibles pour l’envisager.

Image
L'isolation thermique par l'extérieur permet de renforcer l'isolation thermique et acoustique du logement, à travers différentes méthodes. © Nes - Getty images
L'isolation thermique par l'extérieur permet de renforcer l'isolation thermique et acoustique du logement, à travers différentes méthodes. © Nes - Getty images
Sommaire

En quoi consiste l’isolation thermique par l’extérieur ?

On considère que les murs d’un logement sont, à eux seuls, responsables en moyenne de 20 à 35 % de la déperdition de chaleur totale de l'habitation. Il est toutefois utile de préciser que cette donnée ne vaut que pour les maisons anciennes. L’isolation des murs est ainsi un chantier prioritaire pour certains logements mal isolés et dont les pertes thermiques sont importants.

L’isolation thermique par l’extérieur implique l’ajout d’une couche isolante sur les parois extérieures d’un bâtiment. Cette technique s’oppose à l’isolation par l’intérieur, qui consiste à placer l’isolant à l’intérieur des murs. L’ITE offre plusieurs avantages, notamment :

  • la préservation de l’espace intérieur,
  • l’élimination des ponts thermiques
  • et une amélioration significative des performances énergétiques du logement.

Les différentes méthodes d’isolation thermique par l’extérieur

L’isolation thermique par l’extérieur peut se faire par différentes méthodes, que l’on détermine en fonction de la configuration du logement et du rendu souhaité :

  • La pose de bardage bois, PVC ou aluminium est l’une des approches les plus courantes dans le cadre d’une isolation thermique par l’extérieur. Le bardage agit comme une barrière supplémentaire contre les variations de température, protégeant ainsi la structure du bâtiment. Le bois offre un aspect naturel et chaleureux, le PVC est résistant et peu coûteux, tandis que l’aluminium assure une durabilité à long terme.
  • L’installation de panneaux enduits sur les murs implique la pose de panneaux, généralement constitués de polystyrène expansé ou de laine minérale, qui sont fixés à la surface du mur, puis recouverts d’un enduit protecteur. Cette technique offre une isolation efficace tout en améliorant l’esthétique extérieure du bâtiment.
  • L’application d’un enduit isolation pour ITE est également populaire. Cette technique consiste à appliquer un enduit composé d’une combinaison d’additifs isolants et de résines, pour créer une enveloppe thermique autour du bâtiment. Cette méthode est souvent privilégiée pour les logements neufs et dans le cadre de rénovations légères.

Certaines techniques d’isolation thermique par l’extérieur nécessitent l’obtention d’un permis de construire car elles modifient l’aspect extérieur de la façade. Pensez à vous renseigner en mairie avant d’engager des travaux.

Quels sont les matériaux utilisés ?

L’efficacité de l’isolation thermique par l’extérieur dépend largement des matériaux choisis. Plusieurs types d’isolants sont couramment utilisés dans le cadre de l’ITE, chacun ayant ses avantages spécifiques :

  • Les isolants synthétiques tels que le polystyrène expansé et le polystyrène extrudé sont légers, faciles à manipuler et offrent d’excellentes performances thermiques. Ils sont souvent choisis pour leur rentabilité et leur résistance à l’humidité.
  • Les isolants minéraux tels que la laine de roche et la laine de verre, sont appréciés pour leur résistance au feu et leur capacité à réguler l’humidité. Ces matériaux sont durables et contribuent également à renforcer le confort acoustique du logement en réduisant les nuisances sonores.
  • Les isolants biosourcés, fabriqués à partir de matériaux naturels tels que la laine de chanvre, la laine de mouton, la fibre de bois ou encore la ouate de cellulose, gagnent en popularité en raison de leur caractère écologique. Ces matériaux renouvelables offrent une excellente isolation thermique tout en étant respectueux de l’environnement.

Les avantages de l’isolation thermique par l’extérieur

L’isolation thermique par l’extérieur offre de nombreux avantages, tant sur le plan financier qu’environnemental. En renforçant l’efficacité énergétique de votre logement, l’ITE contribue à réduire sa consommation d’énergie et les émissions de CO2. De plus, l’amélioration du confort thermique se traduit par des économies sur les factures d’énergie, qu’il s’agisse du chauffage ou de la climatisation selon la saison.

De plus, l’ITE peut être l’occasion de donner une nouvelle allure esthétique à la façade de votre logement, et d’améliorer son apparence en plus de le rendre plus performant et confortable.

Le coût et les aides pour une isolation thermique par l’extérieur

Le prix à consacrer à une isolation thermique par l’extérieur dépend de la technique utilisée et de l’ampleur de votre projet, de la surface de votre logement, et des matériaux utilisés.

Selon l’Ademe, il faut prévoir une fourchette très large allant de 43 €/m² à 238 €/m² avec une médiane à 148 €/m². Concernant le budget total, il oscille entre 1 487 € et 29 503 € avec une médiane à 12 516 €. La technique qui consiste à appliquer un enduit coûte de 110 à 180 €/m², tandis qu’un bardage coûte aux alentours de 140 à 180 €/m². Il est donc indispensable de demander plusieurs devis à différents professionnels afin de comparer les tarifs et les techniques proposées, sans oublier de se pencher sur les aides qui peuvent être avantageuses et cumulables :

  • MaPrimeRénov’ est l’aide la plus importante du moment et permet d’obtenir un montant de 15 à 75 €/m² pour une ITE selon les profils, le niveau de revenus, l’adresse du logement.
  • Les primes CEE (certificats d’économie d’énergie) sont versées par les fournisseurs d’énergie et leur montant varie également selon le profil du demandeur.
  • L’éco-PTZ n’est pas une aide financière à proprement parler mais se voir accorder un prêt à taux zéro sans aucun intérêt d’emprunt rest avantageux. Ce prêt peut s’avérer intéressant si vous devez compléter le financement de vos travaux d’isolation après déduction des aides. Il peut atteindre 15 000 € pour une ITE, et 50 000 € dans le cadre d’un projet de rénovation globale dont le gain énergétique attendu est d’au moins 35 %.
  • La TVA réduite à 5,5 % est automatiquement accordée dans le cadre d’une ITE.

Le chantier d’ITE se déroule exclusivement à l’extérieur, ce qui s’avère confortable pour vous pendant toute la durée des travaux.

Cet article vous a été utile ?
9
1

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Vous pouvez mettre en place plusieurs installations et travaux pour économiser l'eau chez vous. © onurdongel - Getty images
Travaux
De nombreux foyers souhaitent agir pour la transition écologique, et pour ce faire, il est recommandé de commencer par les économies d’eau. Cet aspect incontournable représente un enjeu majeur, c’est...