Travaux de rénovation énergétique : 4 astuces pour alléger la facture

Blandine Rochelle 24 déc 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Les travaux de rénovation énergétique sont onéreux, en particulier lorsque l’on souhaite effectuer un lot de travaux affectant différents postes pour obtenir de meilleures performances énergétiques. Cependant, plusieurs solutions existent pour limiter la facture et compresser les coûts au maximum tout en obtenant de meilleures performances énergétiques.

Image
Vous pouvez mettre en place plusieurs astuces pour que vos travaux de rénovation vous coûtent moins cher. © skynesher - Getty images
Vous pouvez mettre en place plusieurs astuces pour que vos travaux de rénovation vous coûtent moins cher. © skynesher - Getty images
Sommaire

Comparez plusieurs devis

La première chose à savoir, c’est que la facture pour des travaux de rénovation varie considérablement d’un artisan à l’autre. Cela dépend de plusieurs facteurs, à commencer par le prix de la main d’œuvre. Il est donc crucial de demander plusieurs devis et de les comparer à tête reposée en reprenant chaque élément un à un : le prix des matériaux, unitaire et selon la quantité, le prix de la main d’œuvre, et notez que le montant de la TVA doit apparaître impérativement. Vous pourrez alors toujours comparer ce qui est comparable.

De plus, assurez-vous que tous les travaux que vous avez besoin d’effectuer sont bien compris dans le devis que vous vous apprêtez à signer. En effet, un ajout de travaux en cours de chantier est généralement facturé au prix fort par les artisans, du fait de la précipitation et de l’allongement du délai que cela implique.

Évaluez la qualité des matériaux

Pour commencer, sachez que le prix des matériaux se négocie avec l’artisan en charge des travaux. Vous pouvez donc demander un prix plus bas pour payer vos matériaux moins chers. De plus, sachez que certains matériaux considérés comme « standards », arborent en réalité une qualité et une durabilité proche des matériaux considérés comme étant haut de gamme. N’hésitez donc pas à comparer les différents matériaux que l’on vous propose, et jouez avec les prix de ces derniers pour alléger la facture.

Il en va de même pour les équipements et appareils comme les chaudières par exemple. Certains modèles très onéreux sont parfois équipés de fonctionnalités et d’options dont vous n’avez pas forcément besoin. Dans l’optique de travaux de rénovation aboutis et efficaces, focalisez-vous en premier lieu sur la performance énergétique des matériaux et des appareils que l’on vous propose et qui font l’objet d’aides et de subventions. Certaines options ne sont pas incontournables, et en avoir conscience peut vous permettre de faire des choix moins onéreux et d’économiser de cette façon.

N’oubliez pas que les promotions, rabais et soldes s’appliquent à tous les produits : profitez donc de ces périodes pour trouver des matériaux et équipements moins chers. N'oubliez pas non plus les fins de séries.

Profitez des aides financières à la rénovation

Actuellement, de nombreuses aides à la rénovation existent et sont accessibles pour tous les profils. Voici les aides les plus importantes dans le cadre de travaux de rénovation énergétique :

  • MaPrimeRénov’ s’adresse à tous les revenus, les propriétaires occupants et les bailleurs dont le logement a été construit il y a plus de 15 ans. Elle concerne tous les types de travaux à part l’isolation des combles et des planchers, et l’installation d’une pompe à chaleur air-air. Elle vous permet d’obtenir un forfait calculé selon vos revenus et les travaux que vous souhaitez engager. Par exemple pour l’installation d’une chaudière à granulés, vous pouvez obtenir 4 000 à 10 000 €.
  • MaPrimeRénov’ Sérénité s’adresse aux revenus modestes et très modestes dont le logement a été construit il y a plus de 15 ans. Elle permet de financer un lot de travaux qui doit engendrer un gain énergétique d’au moins 35 %. Un accompagnement par un expert est obligatoire pour prétendre à cette aide. Pour les revenus très modestes, son montant peut aller jusqu’à 65 % du montant total des travaux, avec un plafond de 22 250 €. Pour les revenus modestes, l’aide peut représenter jusqu’à 50 % du montant total des travaux avec un plafond de 17 500 €.
  • Les primes CEE concernent tous les revenus et s’adressent aux propriétaires, locataires et bailleurs dont le logement a été construit il y a plus de 2 ans. Accordées par les fournisseurs d'énergie, elles concernent tous les travaux à part l’isolation des combles et des planchers, et l’installation d’une pompe à chaleur air-air. Elles sont accordées sous forme de forfait en fonction des travaux engagés et du niveau de revenus. Elles sont cumulables avec le dispositif MaPrimeRénov’.
  • L’éco-Prêt à taux 0% est un prêt pouvant aller jusqu’à 50 000 € et remboursable sur 20 ans, accordé sans taux d’intérêt. Il est accordé aux propriétaires occupants ou bailleurs de tous les revenus dont le logement a été construit il y a plus de 2 ans. Tous les travaux peuvent être financés, à part l’installation d’une pompe à chaleur air-air.
  • La TVA réduite à 5,5 % est accordée sans conditions aux propriétaires, locataires et bailleurs dont le logement est construit depuis plus de 2 ans. Il concerne tous les travaux sauf l’installation d’une pompe à chaleur air-air. La TVA est directement réduite sur le devis.

Notez que certaines régions ou départements proposent également des aides locales.

Envisagez un regroupement de crédits

Si vous avez besoin de souscrire un crédit travaux pour compléter le financement des travaux de rénovation et que vous avez toujours un crédit immobilier en cours de remboursement, il est conseillé d’envisager un regroupement de crédits. Cette opération consiste à faire regrouper l’ensemble de vos crédits au sein d’un même établissement, et de n’avoir plus qu’une seule mensualité regroupant l’ensemble des crédits à rembourser chaque mois. Vous faites alors des économies car un seul taux d’intérêt est appliqué sur l’ensemble des crédits, souvent plus avantageux qu’avec deux crédits séparés.

Vous pouvez éventuellement envisager de réaliser les travaux de finitions seul.e, comme les peintures ou les revêtements. Mais pour prétendre aux aides, les travaux de rénovation à proprement parler doivent être effectués par un artisan qualifié RGE.

Estimez gratuitement votre bien en 2 min
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Les maisons doivent être construites à une distance minimale réglementaire pour éviter le vis-à-vis. © ah_fotobox - Getty images
Travaux
Le vis-à-vis est un sujet qui touche tout le monde, puisqu’il s’agit de la vue que l’on a sur les propriétés voisines. La loi encadre strictement la distance entre deux propriétés, la disposition des...
Image
Estimer durée travaux
Travaux
Vous avez trouvé les artisans, vous vous êtes mis d’accord sur les devis et votre chantier est désormais prêt à démarrer. Cependant, les travaux rendront votre logement temporairement inhabitable et...