À Lyon, des prix immobiliers en berne sur le dernier trimestre

À Lyon, des prix immobiliers en berne sur le dernier trimestre
partage(s)

En regardant dans le rétroviseur, on constate que l'immobilier lyonnais fait mieux sur douze mois (+ 0,3 %) que sur trois (- 1,4 %). Quartier par quartier, ça donne quoi ? Découvrez-le avec le LPI-SeLoger.

Ça baisse à Lyon sur le dernier trimestre…

À l'instar d'autres grandes villes comme Nantes, Paris ou encore Strasbourg, la capitale des Gaules affiche une tendance baissière (- 1,4 %) sur les trois mois qui viennent de s'écouler… Le prix moyen au m² signé (c'est à dire constaté au jour de la signature du compromis de vente) y est désormais de 3 862 €. Lyon décroche ainsi la 3ème place en termes de prix au m², juste derrière Paris - décidément indétrônable - avec ses 8 383 € du m² et Aix-en-Provence où cette surface se monnaye aux alentours de 3 923 €.

… Mais des prix immobiliers qui progressent sur l'année !

Bénéficiant d'un certain rebond de la demande, l'immobilier lyonnais ancien connaît sur l'année une hausse certes pondérée (+ 0,3 %) mais qu'il serait dommage de ne pas signaler. Pour autant, force est de constater que ce résultat, aussi encourageant qu'il soit, n'égale pas la progression affichée par des villes comme Aix-en-Provence, Orléans ou le Mans. Et pour cause, dans ces trois villes, la hausse du prix au m² pour un appartement ancien a dépassé les 2 %.

Chiffre clé

À Lyon, les 2/3 des arrondissements affichent une hausse sur leur prix au m² signé sur l'année.

Le VIIIe lyonnais s'envole : + 9.8 % !

Avec une hausse de 9,8 % sur l'année, c'est le VIIIe arrondissement de Lyon (Le Bachut, Monplaisir, Mermoz) qui réalise la plus forte progression. Pour s'y offrir un m², il vous faudra désormais débourser la somme de 3 243 €. Progressent également de façon notable les IIe, IIIe et IVe avec des hausses respectives de 4,4 %, de 2,6 % et de 3,8 %. Mais rappelons que le prix au m² (entre 3 824 € et 4 872 € en moyenne) y est toutefois plus important que du côté de l'Avenue Berthelot ou du Boulevard des États-Unis.

Le Ve lyonnais dégringole : - 11,1 % 

Du côté de la rue Joliot-Curie, de la Montée du Chemin Neuf ou encore de la place Saint-Paul, immobilièrement parlant, la déconvenue est sévère. Jugez plutôt, sur les douze derniers mois, le Ve arrondissement lyonnais (Vieux Lyon, Saint-Irénée, Le Point du Jour) a perdu plus de 10 % (11,1 % pour être précis) sur son prix au m². Celui-ci se monnaye désormais autour de 3 593 € en moyenne. Quant au Ier arrondissement (la Croix-Rousse, Presqu'île), la baisse est moins brutale mais elle reste tout de même importante (- 5,6 % / 4 047 € du m²).

Les points clés à retenir

  • Sur le trimestre, l'immobilier Lyon a perdu 1,4 % dans l'ancien.
  • Sur l’année, le prix au m² signé gagne 0,3 %.
  • La plus forte progression a été réalisée par le VIIIe (+ 9,8 % / 3 243 € du  prix au m²).
  • Sur la même période, le Ve perd 11,1 %. 

Le Baromètre LPI-SeLoger des prix immobiliers, à Lyon, octobre 2015

Les prix immobiliers LPI-Seloger à Lyon en octobre 2015

La rédaction vous conseille :