Le dispositif Pinel adopté à l’Assemblée Nationale

Le dispositif Pinel adopté à l’Assemblée Nationale
partage(s)

C’est grâce aux voix de la droite que le dispositif Pinel a pu être adopté après un débat houleux dans l’hémicycle. Ce Dispositif fiscal devrait favoriser la vente de 40 000 logements cette année et 50 000 en 2015.

Un vent de fronde soufflait au Palais Bourbon. L’aile gauche du PS, les communistes et les écologistes ont furieusement dénoncé l’une des dispositions de ce dispositif, la location du bien aux ascendants et descendants. Disposition  qui n’existait pas dans la version Duflot. La droite n’a pas tiqué et a même voté pour le dispositif Pinel. « Peu importe qui on loge, l’important c’est de relancer la construction du logement » a déclaré le député UMP et ancien ministre du Budget Eric Woerth. Reste à attendre le vote du Sénat qui a basculé à droite dernièrement.

Relancer la construction et le logement intermédiaire

Le dispositif Pinel a assoupli la version élaborée par Cécile Duflot : trois durées d’investissement  auxquelles correspondent des taux de réduction d’impôt différents mais aussi la possibilité de louer le logement à un membre de sa famille. Objectif : sortir le logement de la crise et favoriser le logement intermédiaire afin de favoriser la vente de 40 000 logements en 2014 contre 35 000 en 2013 et atteindre 50 000 logements l’an prochain.