Levallois-Perret, la ville plus endettée de France

Levallois-Perret, la ville plus endettée de France

C’est le type même de première place dont on se passerait volontiers. Avec une dette de près de 9 129 € par habitant, Levallois-Perret, située dans la première couronne parisienne, ne cesse de creuser le trou de son déficit depuis 2000.

Levallois-Perret occupe la première place de la commune de plus de 20 000 habitants la plus endettée de France. Maigre consolation : un chiffre en hausse de 222,9 % depuis 2000, mais en baisse de 18,1 % sur un an.

En 2e position se glisse Saint-Ouen, avec un déficit trois fois inférieur à celui de Levallois-Perret, une autre commune de la première couronne parisienne.  Cette fragilité financière semble d’ailleurs toucher plus particulièrement la périphérie parisienne : l’une est située en Seine-Saint-Denis, Bagnolet (5e avec 3 279 €/habitant) ; deux autres dans le Val-de-Marne : Saint-Maur-des-Fossés (8e avec 2 848 €/habitant) et Villiers-sur-Marne (9e avec 2 783 €/habitant) ; Sceaux, dans les Hauts-de-Seine, 7e avec 2 883 €/habitant.

Le sud-est place 4 villes dans le top 10

Le sud-est ne se distingue pas comme un très bon élève, plaçant quatre villes dans le top 10. Aubagne (Bouches-du-Rhône) arrive 3e, où l'endettement est de 3 475 €/habitant, Cannes (Alpes-Maritimes), 4e avec 3 468 €/habitant, et encore Agde (Hérault), 6e, avec 3 106 €/habitant. Fréjus (Var) arrive enfin 10e, avec 2 706 €/ habitant.

Coup de chapeau, a contrario, à Mons-en-Barœul, dans le Nord, qui, depuis 2000, présente des comptes à l’équilibre.

Ce classement est réalisé par le Journal du Net.