L'évolution des prix immobiliers à Reims

Quentin Gres 10 fév 2024
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Reims est célèbre pour ses monuments, son histoire, son centre-ville particulièrement apprécié... La flambée des prix immobiliers constatée ces dernières années s'arrête et vous incite à investir. Le coût du mètre carré à Reims demeure toutefois bien inférieur à la plupart des grandes villes de France et près de quatre fois moins cher qu'à Paris. 

Image
Prix immobiliers à Reims
Comment évoluent les prix immobiliers dans la ville de Reims ? ©Getty
Sommaire

Reims, une situation appréciable au nord-est de Paris

Le chef-lieu de département de la Marne jouit d'une bonne position dans l'ancienne Champagne-Ardenne. Reims reste à distance raisonnable de la capitale, mais aussi de Lille, et à moins de 300 kilomètres de l'Allemagne, via Strasbourg. Grâce à la gare LGV, elle n'est qu'à 45 minutes de Paris et bénéficie du passage de quatre autoroutes, pour des déplacements facilités dans le Nord de la France.

Reims compte près de 180 000 habitants. Elle mise avant tout sur un centre-ville majestueux pour attirer de nouveaux venus. Quartier historique, le centre-ville de Reims regroupe plusieurs monuments emblématiques, tels que sa Cathédrale, son Hôtel de Ville du XVe siècle et sa Place Royale du XVIIIe.

Elle est aussi une ville estudiantine de premier plan, de par son Université et ses grandes écoles (commerce, ingénierie, informatique, communication notamment). Sa richesse architecturale, la qualité d’enseignement et une situation géographique avantageuse expliquent le dynamisme du marché immobilier local et ses prix élevés. Ces derniers demeurent néanmoins inférieurs à d'autres grandes cités étudiantes telles que Rennes (4 119 € / m²), Nantes (3 746 € / m²) ou encore Montpellier (3 679 € / m²) et Bordeaux (4 668 € / m²).

Quelle évolution pour les prix immobiliers à Reims en 2024 ?

En février 2024, le coût moyen du mètre carré à Reims est de 2 787 € (chiffres de SeLoger). Cette valeur est largement supérieure à sa voisine de la Marne, à savoir Châlons-en-Champagne (1 604 € / m²) ou encore Troyes (2 025 € / m²). Elle dépasse également Nancy (2 359 € / m²) mais reste en dessous de, plus à l’est, Strasbourg (3 854 € / m²). 

À l'échelle de la commune même, des disparités sont à relever. Le centre-ville historique est logiquement beaucoup plus cher que le reste de l'ensemble, avec une moyenne estimée à 3 760 € au mètre carré. Viennent ensuite deux autres quartiers limitrophes, à savoir :

  • Bois d'Amour - Porte de Paris - Courlancy, à 3 082 € / m², qui compte plusieurs espaces verts et la Gare SNCF de Franchet d'Esperey (entre la ligne LGV Champagne-Ardennes et celle d'Est Européenne);
  • et Barbâtre - Saint-Remy - Verrerie, à 2 982 € / m², où l'on retrouve d'anciennes cités ouvrières et industrielles.

Les quartiers plus périphériques affichent généralement une moyenne inférieure aux 2 700 € / m² :

  • La Neuvillette - Trois-Fontaines au nord, à 2 601 € / m²;
  • Châtillons au sud-est à 2 327 € / m²;
  • Croix Rouge - Haut de Murigny au sud-ouest, à 2 400 € / m².

En consultant notre carte interactive, vous constaterez très vite que la quasi-totalité des communes proches sont plus onéreuses que Reims même, que ce soit à Cormontreuil, Taissy ou Cernay-lès-Reims. Certaines localités, comme Bezannes ou Champigny, à l'ouest, sont à plus de 3 600 € / m².

La moyenne des prix à Reims est tirée vers le haut par les maisons individuelles, dont le mètre carré est plus 50 % élevé que la moyenne départementale (2 074 € / m²), et atteint les 3 166 €. Les appartements quant à eux ne sont que 15 % plus chers que le niveau général de la Marne (2 310 € / m²), pour s'établir aux alentours de 2 688 € / m².

Après la flambée, la stabilisation des prix

La valeur de l'immobilier à Reims a beaucoup augmenté ces dernières années, tout particulièrement de 2019 à 2022, avec une hausse de l'ordre de 35 %. Désormais, la tendance est davantage à la stagnation, mais toutefois pas au recul, malgré un contexte compliqué marqué par l'inflation et la remontée des taux d'emprunt bancaire, qui ont pratiquement quadruplé en moins de deux ans. Reims demeure attractive et le marché immobilier local reste dynamique. Cela garantit de retrouver de hautes valeurs sur toute l'année 2024.

Quel type de logement privilégier à Reims ?

La Cité des Rois est avant tout une ville résidentielle : 87 % des logements sont des résidences principales. En termes de surface d'habitation, la catégorie la plus représentée est celle des 3 pièces (26% en 2020), avec une belle offre de maisons de grande taille, puisque pas moins de 21 % des logements comptent au moins 5 pièces (INSEE). Avec sa tradition de jardins familiaux, Reims pourrait parfaitement vous séduire si vous recherchez une habitation vaste et ancienne, dotée d'une grande superficie, pour y résider toute l'année ou bien en tant que résidence secondaire.

Reims compte aussi une très forte proportion de locataires parmi ses habitants, pas moins de 71 %. Les appartements étant moins chers, vous pourriez avoir le projet d'en acheter un pour le louer à des étudiants, présents en nombre dans les grandes écoles de la cité (23 000 pour l'année 2022/2023). Pour information, on estime que le loyer type coûte 12 € / m², soit 600 € pour un 50 m2. Cette valeur s'envole dans le cas des studios, qui se négocient davantage à 17 - 18 € / m², selon les données recueillies.

Vous avez un projet d'achat immobilier ?
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Les prix se stabilisent depuis le 1er mars 2024 à +0,1 % avec une baisse des prix de -3,2 % sur un an. © Kevin LEBRE - Getty images
Villes
Bien qu’ayant connu une baisse de prix immobiliers notoire mais maîtrisée depuis deux ans, Rennes semble afficher des signaux d’embellie. Avec des prix immobiliers qui stagnent désormais à +0,1 %, on...
Image
vue sur Rouen
Villes
Rouen est une ville dynamique de 110 171 habitants environ, dont 70 % opte pour la location de leur logement. Les jeunes de 20 à 24 ans représentent 14 % de cette même population. Pour réussir à faire...