Marseille : le quartier, Les Chutes-Lavie, a accueilli 7 fois plus de touristes en un an !

Marseille : le quartier, Les Chutes-Lavie, a accueilli 7 fois plus de touristes en un an !
partage(s)

Ce n’est pas le quartier le plus connu de la ville de Marseille mais il pourrait le devenir. Les Chutes-Lavie ont accueilli cette année sept fois plus de touristes qu’en 2015, d’après les données compilées par Airbnb.

Les Chutes-Lavie à Marseille : + 604 % de touristes !

Chevauchant les 4e et 13e arrondissements de la ville, loin du Vieux-Port et du Mucem emblématique, le secteur des Chutes-Lavie n’était pas forcément destiné à connaître une grande destinée touristique. Mais les données Airbnb sont infaillibles : dans ce secteur, en l’espace d’un an, sept fois plus de touristes ont décidé d’élire domicile. Ce quartier est le seul représentant français dans le classement de Airbnb, se hissant à la cinquième place. La croissance est en effet proprement sidérante : + 604 % ! Le quartier marseillais se classe auprès du front de mer d’Osaka et des collines de Toronto. Comment expliquer un tel succès ? « Par le côté multiculturel et la riche histoire » du quartier avance Airbnb, faisant même du quartier « l’épicentre de la transformation de Marseille de cité portuaire en une incontournable destination touristique ». Paris, Londres ou encore New York n’ont qu’à bien se tenir, même si de telles progressions sont impossibles dans des villes si fortement appréciées par les touristes.

Les autres quartiers du classement Airbnb

Le chic quartier de Milneburg, à la Nouvelle-Orléans (+ 1 500 %) est devant le Kampung Baru à Kuala Lumpur, en Malaisie (+ 976 %). La banlieue Fitzroy de Melbourne (+ 770 %) décroche la médaille de bronze.

Les voyageurs privilégient les quartiers plus « cool »

Airbnb a fait mouliner son logiciel à partir des données recueillies à l’issue des 140 millions de séjours réservées sur son site en 2016. Les tendances 2017 privilégient les quartiers excentrés des centres-villes. « Les touristes affluent dans des communautés plus cool, qui offrent tous les avantages de la vie urbaine avec un côté décontracté », affirme la plate-forme de réservation. Les touristes veulent aussi accéder à des restaurants pas chers et aiment les coins de verdure.

Rockcliffe Smythe (Toronto), l’exemple à suivre

Le quartier de Rockcliffe Smythe, à Toronto, préfigure-t-il une nouvelle forme de tourisme ? « Un quartier largement résidentiel avec de beaux espaces verts, idéal pour un voyage reposant alors même qu’il se trouve à proximité des boutiques, restaurants et salles de concert du quartier voisin de Junction », affirme Airbnb dans le Figaro immobilier.