Logement : comment faire le bon choix entre acheter et louer ?

Logement : comment faire le bon choix entre acheter et louer ?
partage(s)

Acheter ou louer son logement ? Ce dilemme revient constamment et il est parfois difficile de faire la part des choses. Pour vous aider à peser le pour et le contre et à faire votre choix, voici notre check-list.

Acheter ou louer, la check-list pour ne rien oublier

Entre l’achat et la location, il est parfois difficile de trancher, car les deux options comportent des avantages et des inconvénients. Nous vous proposons donc une check-list qui vous aidera à faire le point sur les atouts et les faiblesses de l’achat et de la location et à faire ainsi le choix le plus adapté :

  1. Prenez en compte le temps que vous passerez dans le logement.
  2. Assurez-vous de disposer d’un dossier solide pour un achat.
  3. Tenez compte de la ville dans laquelle vous vivez.
  4. Evaluez les contraintes de l’achat et de la location.

1. Prenez en compte le temps que vous passerez dans le logement

Avant de prendre la décision d’acheter ou de louer votre logement, vous devez tout d’abord vous demander combien de temps vous avez prévu de passer dans ce dernier. En effet, nous savons qu’il faut en moyenne 5 ans pour amortir le coût des taux d’intérêt lors de l’achat d’un logement et ces 5 années peuvent vous paraître longues ou vous faire perdre de l’argent si vous pensez déménager avant cette date. Si vous êtes un couple, par exemple, demandez-vous si vous pourrez agrandir votre famille dans le logement que vous souhaitez acheter et n’oubliez pas de tenir compte des contraintes professionnelles.

Bon à savoir

Si vous estimez avoir de fortes chances de déménager moins de 5 ans après l’achat, privilégiez plutôt la location qui vous offrira une certaine liberté de mouvement et moins de contraintes au moment de partir.

2. Assurez-vous de disposer d’un dossier solide pour un achat

Si vous souhaitez acheter, vous devez vous assurer que vous êtes en mesure de fournir à la banque un dossier solide qui vous permettra d’obtenir un crédit immobilier. Posez-vous donc la question de l’apport : pouvez-vous apporter un certain pourcentage du montant du bien pour obtenir un crédit ? Pouvez-vous prétendre aux aides, notamment pour les primo-accédants, telles que le PTZ ? Pouvez-vous emprunter une certaine somme à des proches ou constituer une SCI donc le capital servira d’apport ? Avez-vous la situation professionnelle requise ? Les banques prêtent encore bien plus facilement aux personnes bénéficiant d’un CDI. Si vous ne pensez pas pouvoir réunir tous ces critères et que l’obtention d’un prêt vous paraît difficilement réalisable, tournez-vous vers la location et épargnez pour pouvoir acheter.

Bon à savoir

Penchez-vous également sur la surface du logement que vous souhaitez : les petites surfaces sont en effet moins rapides à rentabiliser que les grandes surfaces.

3. Tenez compte de la ville dans laquelle vous vivez

Pour faire le bon choix entre l’achat et la location, n’oubliez pas non plus de prendre en compte la ville dans laquelle vous souhaitez vivre, car certaines sont bien plus rentables que d’autres lorsqu’il s’agit d’acheter. Ainsi, sachez que si vous souhaitez vous installer à Lille, Strasbourg, Brest, Clermont-Ferrand, Mulhouse, Argenteuil ou Montpellier, l’achat sera plus intéressant que si vous louez votre logement. En revanche, il peut être plus intéressant de louer si vous souhaitez vous installer à Paris, Montreuil, Boulogne-Billancourt, Saint-Etienne, Toulon, Lyon ou Nice, car les prix de l’immobilier sont si élevés qu’il faut attendre de nombreuses années pour rentabiliser l’achat.

4. Evaluez les contraintes de l’achat et de la location

Lorsque vous achetez, vous vous sentez réellement chez vous et vous pouvez disposer librement de votre logement, le décorer à votre goût et ne plus avoir aucune mensualité à payer une fois le crédit remboursé. Cependant, en tant que propriétaire, vous ne pouvez pas déménager aussi rapidement, vous devez vous rendre aux assemblées générales de copropriétaires, participer au financement des travaux, etc. Si vous louez, vous bénéficierez d’une plus grande mobilité, vous ne financerez pas les travaux et vos responsabilités seront plus limitées. En revanche, vous ne pourrez pas faire ce que bon vous semble dans le logement que vous occupez et qui ne vous appartient pas. Vous pourrez même être amené(e) à quitter les lieux si le propriétaire décide de mettre le logement en vente.

Conseil SeLoger

Si vous ne pouvez pas vous permettre d’acheter immédiatement, rien ne vous empêche de louer un logement et d’épargner au maximum pour vous constituer un apport.