Vendre pour acheter : les clés d'un projet réussi

Vendre pour acheter : les clés d'un projet réussi

Quand revendre votre habitation ? Quel financement est adapté pour un second achat immobilier ? Voici quelques conseils pour optimiser vos démarches en tant que « secundo-accédant ».

Un achat propice aux coups de cœur

Faire coïncider vente et achat est, sans conteste, la meilleure des solutions. C’est à la fois la plus simple et la moins coûteuse. Mais, dans la réalité, c’est loin d’être évident... 

A l’heure où l’on envisage un second achat immobilier, l’on rencontre généralement deux types d’acheteurs. D’un côté, les plus réfléchis, vendent au préalable leur premier bien, avant de s’intéresser au second. Leur projet est déjà très structuré. De l’autre, les acheteurs « passionnés » se lancent dans le processus d’achat du second bien, avant d’avoir ne serait-ce qu’estimé le premier. Ici, le second bien est un achat « coup de cœur » où les acheteurs prévoient de rester de longues années et ne peuvent se résoudre à attendre… au risque de manquer une très belle affaire.

Achat vente maison
Avant d'acheter sa seconde maison, l'idéal est d'avoir vendu la première...

Financement : les solutions pour acheter sans tarder

Pour que les acheteurs les plus impatients ne soient pas bloqués face à un coup de cœur, différentes solutions de financement peuvent être envisagées :

Le prêt relais
Il permet d’emprunter 60 à 80 % de la valeur du bien. Le capital de ce crédit relais est remboursé lors de la vente effective du bien.

Le prêt achat revente
Cette alternative proposée par certaines banques, où les deux prêts, celui du bien à vendre et celui du bien à acheter, sont regroupés en un seul. Avantage : un taux d’intérêt plus faible que celui des prêts relais et une exonération des frais de remboursement anticipé, dans la plupart des cas. L’acheteur s’engage, ici, à rembourser d’importantes sommes au bout de deux ans, si le premier bien n’est pas vendu.

Aussi, dans les deux cas, vendre son logement le plus rapidement possible reste la priorité numéro 1. A défaut, le vendeur peut être contraint de diminuer fortement le prix de son bien voire de le brader pour se sortir d’une situation financière plus que critique, qui peut flirter dans certains cas avec le surendettement…

Bon à savoir

La revente n’est pas la seule alternative. Louer son logement peut également permettre de débloquer la situation. Mais n’oubliez pas que le loyer fixé doit être raisonnable et respecter le prix du marché. De même posez-vous quelques questions indispensables : 

  • Quelle est la demande de location dans la commune ?
  • Etes-vous prêt à gérer une location ?
  • Quels sont les frais et charges à prévoir ? 

Comment vendre vite et au meilleur prix ?​

Actuellement, le contexte immobilier est toujours relativement tendu. Les acheteurs se font rares et ils sont toujours plus exigeants. Alors, pour bien vendre, c’est-à-dire rapidement et au meilleur prix, adoptez, dès aujourd’hui, les bons réflexes. Tout d’abord, pensez à faire évaluer votre bien par plusieurs professionnels, et ce, régulièrement. Le marché ne cesse d’évoluer et une estimation peut être nécessaire, tous les mois. Pour vous donner le prix au mètre carré pratiqué dans votre quartier, rendez-vous sur Lacotimmo.com. En parallèle, étudiez le marché local, pour bien vous positionner. De même, pensez à entreprendre quelques petits travaux peux coûteux qui peuvent tout changer (repeindre les meubles de cuisine, changer les sols, désencombrer…). Ainsi, vous mettrez en valeur votre bien pour créer un « coup de cœur » chez l’acheteur !

Peinture Bricolage
Des travaux peu coûteux peuvent vous permettre de vendre votre bien plus rapidement.

Si vous envisagez aujourd’hui un second achat immobilier, prenez le temps d'analyser votre situation financière. Si vous optez pour la solution du prêt relais ou du prêt achat-revente, la vente de votre premier logement doit rester la priorité.

Les points clés à retenir 

  • Le second achat est souvent un « coup de cœur ».
  • Les prêts relais ou prêts achat revente sont possibles mais étudiez bien vos capacités financières.
  • La vente de votre premier bien reste une priorité.

La rédaction vous conseille :