Brest : un marché immobilier ultra tendu !

25 nov 2020
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Coup de tonnerre sur l’immobilier à Brest ! Dans le Cité du Ponant, la demande immobilière passe la cinquième (+ 58 % sur 1 an) et les prix des logements accélèrent (+ 6,2 % de hausse annuelle) tandis que l’offre s’amenuise (- 21 %).

Image
Brest : un marché immobilier ultra tendu !
Sur le marché de l'immobilier brestois, la demande domine très largement l'offre. ©Sergey Dzyuba

Sommaire

Les prix des logements brestois accélèrent : + 6,2 % sur 1 an

Sur Brest, en termes d’évolution des prix immobiliers, la tendance est nettement haussière ! Jugez plutôt, selon le baromètre LPI-SeLoger, le prix au mètre carré à Brest accuse 6,2 % de hausse annuelle pour atteindre 2 040 €. Sachant qu’en novembre 2015, acheter un bien immobilier dans le chef-lieu du Finistère coûtait 1 612 € du mètre carré, les tarifs brestois ont ainsi augmenté de 26 % en l’espace de 5 ans.

Image
<em>Modifier Article</em> Brest : un marché immobilier ultra tendu !
Les indicateurs du marché immobilier à Brest. ©SeLoger

À Brest, la demande connaît une forte poussée : + 58 %

Nos données nous apprennent que sur les douze derniers mois, ni le resserrement des conditions d’obtention d’un prêt immobilier (limitation du taux d’endettement et de la durée du crédit, nécessité de justifier d'un apport, etc.), ni la précarisation d’une partie de la population n’ont visiblement eu d’impact sur l’appétence des acquéreurs pour la pierre brestoise. Dans cette commune du Finistère, la demande en logements augmente de 58 % sur 1 an !

Si la forte demande fait que c’est désormais l’intégralité de Brest qui est recherchée, les alentours de la rue Siam restent plébiscités. Le quartier Saint-Marc est également très prisé.

Une offre qui se réduit comme peau de chagrin : - 21 %

À Brest, l’offre immobilière - tant  la vente qu’à la location -  n’est pas de taille à rivaliser avec une demande qui bondit littéralement. Alors que sur l’année, la demande gagne 58 %, l’offre perd, quant à elle, 21 % sur la même période. Parce qu’ils redoutent une baisse des prix et craignent d’éprouver des difficultés à racheter un logement, bon nombre de propriétaires, à Brest comme ailleurs, préfèrent mettre leurs projets de vente entre parenthèses. L’offre peinant à se reconstituer face à une demande qui explose, le marché immobilier brestois n’a - mécaniquement - pas d’autre choix que de se tendre…

Le prix immobilier dans les villes proches de Brest

Commune Prix au m²
Plouzané 1 897 €
Guilers 1 992 €
Bohars 2 162 €
Gouesnou 2 039 €
Guipavas 2 059 €
Bourg-Blanc 1 788 €
Milizac 2 034 €

Source : SeLoger - novembre 2020

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
French

A la une !