Le prix immobilier à Angers est toujours en forte hausse : + de 6 % en 1 an !

Selon le baromètre LPI-SeLoger, le marché immobilier angevin affiche une belle dynamique. Sur l’année, le prix de l’immobilier à Angers progresse de 6,3 % pour atteindre 2 308 € du m². Où faut-il acheter ? Quels sont les quartiers les plus recherchés ? On vous dit tout.

À Angers, les prix immobiliers restent accessibles mais...

Immobilièrement parlant, la ruée vers l’ouest se confirme ! Particulièrement dynamique, le marché immobilier du Grand Ouest profite à plein de l’attractivité de villes telles que Nantes (+ 4 %), Rennes (+ 11,3 %), Brest (+ 2,1 %), Caen (+ 4,2 %), Limoges (+ 5,1 %), La Rochelle (+ 11,3 %), Orléans (+ 3,9 %), Tours (+ 2,9 %) ou encore Angers (+ 6,3 %). Surfant à la fois sur l’effet « LGV » (quelque 80 minutes suffisent désormais pour rallier Paris), sur une indéniable qualité de vie (la fameuse « doulceur angevine » tant vantée par Joachim Du Bellay !) et sur des logements abordables (2 308 €/m²), Angers fait ainsi le plein d’acheteurs. Mais cette appétence pour la pierre angevine, si elle dynamise le marché, provoque également une montée du prix de l’immobilier entre les murs de celle que l’on surnomme l’Athènes de l’ouest. En un an, le prix immobilier à Angers enregistre ainsi une hausse de 6,3 %.  

angers place sainte croix
 Angers séduit de nombreux acheteurs, attirés par sa douceur de vivre et ses prix abordables. ©Roman Babakin

Bon à savoir

  • En France, pour un logement dans l'ancien, comptez 3 427 €/m².
  • À Angers, un appartement coûte 2 308 €/m², en moyenne.

L’hyper-centre et la Doutre sont plébiscités par les acheteurs

Comme l’indiquent les données récoltées par le baromètre LPI-SeLoger, l’attractivité dont jouit Angers impacte le prix de son immobilier en le tirant vers le haut. Mais si la préfecture du Maine-et-Loire, dans sa globalité, est clairement dans le viseur des candidats-acquéreurs, force est de constater qu’intra-muros, ce sont les quartiers de l’hyper-centre et de la Doutre qui font s’emballer la demande. Celle-ci y étant supérieure à l’offre disponible, les tarifs relevés dans ces secteurs (rue des Lices, rue Hoche, place de la Laiterie) évoluent dans la fourchette haute des prix immobiliers angevins. Quant au temps de réaction des acheteurs et à leur marge de négociation, elles détonent par leur ténuité. En clair, si le bien que vous avez visité dans le centre-ville d’Angers ou dans le quartier de la Doutre affiche un bien en cohérence avec la réalité du marché immobilier, mieux vaut vous préparer à faire rapidement une offre au prix ! Sans quoi, d’autres pourraient le faire à votre place…

Bon à savoir

  • À Angers, la marge de négociation pour un appartement est de 5,1 %. 
  • Pour une maison, elle atteint 6,6 % du prix de vente indiqué dans l'annonce. 

Le quartier de la gare fait les yeux doux aux investisseurs

Qu’on se le dise, l’arrivée de la LGV a rebattu les cartes du marché immobilier hexagonal. Rien d’étonnant, donc, à ce que les investisseurs s’intéressent de très, très près au secteur de la gare d’Angers. Et pour cause, investir dans la pierre locative rue Éblé ou encore rue Marceau permet de cibler - notamment - des locataires qui travaillent à Paris mais qui vivent à Angers. Si les « navetteurs » voient leurs effectifs augmenter d’année en année, les étudiants qui sont nombreux à Angers (récemment élue à la 1ère place des villes où il fait bon étudier) constituent également une cible de choix pour les investisseurs. Moins cher que le centre-ville mais bien desservi par les transports en commun, le secteur le Belle-Beille, à proximité des écoles supérieures et des universités, offre de belles opportunités d’investissement locatif avec un bon rendement et un risque réduit de vacance locative. En revanche, et malgré des prix qui comptent parmi les plus bas de toute la ville, les secteurs de la Roseraie et Monplaisir semblent souffrir d’un déficit d’attractivité...

Angers marche immobilier prix

Beaucouzé, Bouchemaine… Un marché de report dynamique autour d’Angers

Bien qu’à Angers, le marché immobilier se caractérise par des prix accessibles, il n’est pas rare de voir des Angevins quitter leur ville au profit de sa périphérie. Les tarifs y sont moins élevés, il est plus facile d’y devenir propriétaire d’une maison et en optant pour une commune qui avoisine Angers, un ménage s’offrira la possibilité de profiter d’un jardin. Font partie de ce marché de report des communes comme Bouchemaine, Beaucouzé mais aussi Trélazé, Saint-Barthélémy-d’Anjou Les Ponts-de-Cé ou encore Avrillé.

Combien devez-vous gagner pour acheter un appartement à Angers ?

  • Prix du bien immobilier (hors frais de notaire et d’agence) : 259 400 €
  • Montant total de l’acquisition (frais de notaire et d’agence inclus) : 296 987 €
  • Mensualité du crédit (*) sur 20 ans : 1 518 € (* au taux de 1,47 %)
  • Revenu minimal : 4 554 € environ par mois

Les prix dans les communes autour d'Angers*

Commune Prix au m²
Saint-Gemmes-sur-Loire 2 122 €
Saint-Barthélémy-d'Anjou 2 020 €
Les Ponts-de-Cé 1 988 €
Écouflant 1 960 €
Cantenay-Épinard 1 908 €

* Source : SeLoger