Les prix immobiliers actuels dépassent de 4,6 % ceux relevés il y a un an !

Les prix immobiliers actuels dépassent de 4,6 % ceux relevés il y a un an !

En hiver, le marché immobilier a généralement tendance à ralentir et les prix dans l’ancien à se replier, c’est tout le contraire qui est en train de se produire !

Sur l’année, les prix des logements anciens progressent de 2,7 %

Exception faite des prix affichés qui baissent sur le trimestre, que l’on s’intéresse aux prix affichés comme aux prix signés, la tendance dans l’ancien est la même. Comprenez par là qu’elle est à la hausse. Jugez plutôt, tous logements confondus, l’augmentation qu’enregistrent les prix affichés sur les douze derniers mois atteint 2,1 % (+ 1,5 % pour les appartements / + 3,1 % pour les maisons). Quant aux prix signés (c’est-à-dire constatés au jour de la signature du compromis de vente), la hausse annuelle atteint 2,7 % (+ 2,2 % pour les appartements / + 3,5 % pour les maisons). Et 0,7 % au trimestre avec des gains de 0,6 % pour les appartements et de 0,9 % pour les maisons. 

prix immobilier ancien LPI SeLoger décembre 2016

Bon à savoir

  • Dans l’ancien, le prix moyen d’un logement avoisine les 3 322 € au m². 
  • Pour un appartement, comptez 3 636 € au m².

Même en hiver, le marché immobilier poursuit son ascension !

Traditionnellement, les mois d’hiver se caractérisent par une certaine léthargie du marché immobilier. En résultent habituellement un repli d’activité et des prix en recul (à tout le moins jusqu’au printemps). Mais contre toute attente, voilà que les prix signés, loin de marquer une pause hivernale, poursuivent leur progression. Comme le fait remarquer Michel Mouillart, Professeur d’Économie à l'Université Paris-Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, ce phénomène s’explique par une « demande (…) soutenue, faisant preuve d’une vitalité inhabituelle et encouragée par des taux de crédit qui ont encore reculé ».  En résultent des prix en forte hausse et qui atteignent un niveau de 4,6 % plus élevé qu’il ne l’était à fin novembre 2015. Et tout porte à croire que le rythme de cette ascension n’est pas près de ralentir…

Les points clés à retenir 

  • Le marché immobilier connaît une activité inhabituelle pour la saison.