Lyon : top 3 des arrondissements où le prix immobilier a le plus progressé en 4 ans

Selon le baromètre LPI-SeLoger, le prix de l’immobilier lyonnais enregistre une hausse annuelle de 5,9 % pour atteindre 4 663 €/m². Mais quels sont les arrondissements où les prix ont le plus augmenté au cours des dernières années ? Découvrez notre classement.

#1. 1er arrondissement de Lyon : + 7,6 % en moyenne depuis 2016

Bien qu’il soit le plus petit des neuf arrondissements qui composent la Capitale des Gaules, c’est dans le 1er lyonnais que les prix des appartements ont connu la plus forte progression au cours des dernières années. Jugez plutôt, du quartier de la Presqu’Île à celui de la Croix-Paquet, en passant par la Croix-Rousse et Saint-Vincent, les prix au m² augmentent, en moyenne,  de 4,6 % sur les douze derniers mois mais de 7,6 % depuis 2016. Alors qu’actuellement, devenir propriétaire dans le 1er arrondissement de Lyon coûte 5 579 €/m², à fin avril 2016, le tarif se limitait à 3 850 €/m².

Evolution du prix des logements dans le 1er lyonnais sur 4 ans

Année Évolution sur 12 mois Prix au
Mai 2019 + 4,6 % 5 579 €
Mai 2018 + 22,4 % 5 163 €
Mai 2017 + 10,7 % 4 377 €
Mai 2016 - 7,4 % 3 850 €

Bon à savoir

Le prix de l'immobilier ancien à Lyon est de 4 663 €/m².

#2. 6e arrondissement : + 7,1 % en moyenne sur 4 ans

Se place en deuxième position de notre top 3 des arrondissements lyonnais où les prix des appartements anciens ont connu la plus forte augmentation au cours des quatre dernières années le - très chic - 6e lyonnais (Brotteaux, Cité Internationale, Bellecombe). Depuis 2016, la valorisation de la pierre lyonnaise dans le 6e arrondissement atteint 7,1 %. En moyenne, acheter un appartement rue de la Gaîté, boulevard des Belges, cours Franklin Roosevelt, rue Vaisse, avenue de Saxe ou encore rue Duquesne ne coûtait, en 2016, « que » 4 778 €/m², contre plus de 6 000 € (6 054 €, pour être précis) actuellement.

Evolution du prix des biens immobiliers dans le 6e à Lyon

Année Évolution sur 12 mois Prix au
Mai 2019 + 9,2 % 6 054 €
Mai 2018 + 6,6 % 5 702 €
Mai 2017 + 11,7 % 5 153 €
Mai 2016 + 0,9 % 4 778 €

Bon à savoir

Sur l’année, la hausse des prix des logements lyonnais est de 6 %.

#3. 7e arrondissement : + 6,5 % en moyenne sur 4 ans

Selon les données qu’a récoltées le baromètre LPI-SeLoger, c’est le 7e lyonnais (La Guillotière, Jean Macé, Gerland) qui décroche la médaille de bronze dans la catégorie des arrondissements de la Ville aux Deux Collines où le prix de l’immobilier a le plus augmenté depuis 2016, avec une progression dont la moyenne s’établit à 6,5 %. À fin avril 2019, la hausse annuelle se monte à 4,8 %, contre 1,7 % à fin avril 2016. De plus, s’il se limitait à 3 375 €, il y a quatre ans, le prix immobilier dans le 7e arrondissement de Lyon atteint désormais 4 466 €.

Evolution du prix au m² depuis 2016 dans le 7e lyonnais 

Année Évolution sur 12 mois Prix au
Mai 2019 + 4,8 % 4 466 €
Mai 2018 + 15,1 % 4 133 €
Mai 2017 + 4,4 % 3 805 €
Mai 2016 + 1,7 % 3 375 €

Bon à savoir

La marge de négociation sur un appartement est de 2,8 %.

Le prix des appartements anciens à Lyon par arrondissement

Sur l’année, la hausse des prix des logements lyonnais frôle les 6 %. Le baromètre LPI-SeLoger nous apprend également que le prix immobilier à Lyon atteint 4 663 €/m². Sur les douze derniers mois, c’est dans le 4e arrondissement (Serin-Gillet, Gros Caillou) que les prix ont le plus chauffé, avec une hausse de 12,3 % ! En revanche, le 8e (Monplaisir, Mermoz) affiche, quant à lui, une tendance baissière : sur l’année, le prix au m² dans l’ancien y recule de 2,5 %. Enfin, question budget, c’est dans le 6e que les tarifs sont les plus élevés : 6 054 €/m². Pour trouver moins cher à l’achat, c’est dans le 8e arrondissement qu’il faut chercher : le prix du m² y avoisine les 3 450 €.

Prix immobilier arrondissement lyon mai