Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Montferrier-sur-Lez : « La crise a bousculé les projets d’achat immobilier »

Nathalie Billey & Guillaume de Raïssac, directeurs de Tandem Immobilier à Montferrier-sur-Lez, à moins de 10 km de Montpellier dans l’Hérault, témoignent du fort dynamisme du marché immobilier de leur région.

Montferrier-sur-Lez : « La crise a bousculé les projets d’achat immobilier »

Quel est l’état du marché immobilier de Montferrier-sur-Lez actuellement ?

Nous avons la chance de travailler sur un secteur très recherché, en particulier par des familles travaillant au nord du centre-ville de Montpellier. Notre clientèle est en recherche d’un cadre de vie paisible aux portes de la métropole, la demande y est forte. Les prix immobiliers sont en constante augmentation, avec une nette accélération depuis un an, liée à la raréfaction des biens disponibles. Même si les banques ont des conditions d’octroi de crédit plus strictes, les taux d’emprunt et l’allongement de la durée de crédit sont très favorables aux acquéreurs.

Comment la crise sanitaire et les confinements successifs ont-ils impacté le marché de l’immobilier de votre secteur ?

À la sortie du premier confinement en mai, nous avons constaté une nette augmentation des projets d’acquisition. Le confinement a précipité les projets des clients qui envisageaient d’acheter d’ici 2-3 ans et qui ont finalement décidé de concrétiser leur achat à très court terme. Cela s’est traduit par une réelle frénésie d’achat de juin à septembre, qui a généré une hausse sensible des prix de vente (ndrl : prix au m² à Montferrier-sur-Lez : 3 984 €, en moyenne). D’autre part, le développement du télétravail a eu un impact sur les critères de certains actifs qui n’hésitent plus désormais à s’éloigner du centre de Montpellier pour une maison avec jardin, qu’ils seraient en incapacité de s’offrir à proximité immédiate de la métropole. En conclusion, l’adage « la pierre est une valeur refuge en temps de crise » s’est encore vérifié durant cette période, en témoigne la forte demande des investisseurs qui préfèrent désormais miser sur un bien locatif plutôt que sur un placement risqué en bourse.

« La pandémie a provoqué la hausse des prix et la raréfaction des biens »

Nathalie Billey & Guillaume de Raïssac, directeurs de Tandem Immobilier à Montferrier-sur-Lez

Quel conseil donneriez-vous à une personne ayant pour projet d’acheter ou d’investir dans votre secteur ?

La concurrence entre acheteurs étant vive, nous conseillons aux acquéreurs de se positionner rapidement. Il n’est pas rare qu’il y ait plusieurs offres d'achat sur un même logement ; la préparation au préalable du dossier de financement avec sa banque ou un courtier est plus que jamais essentielle. Un dossier présentant les meilleures garanties sera systématiquement privilégié par les vendeurs.

Auriez-vous des recommandations particulières destinées aux vendeurs ? Et avez-vous des conseils pour les vendeurs ?

Quant aux vendeurs, la période est très propice, car les prix de vente sur le secteur sont en hausse sensible et la demande ne faiblit pas. La demande va rester soutenue dans les mois à venir, mais les acquéreurs finançables pourraient être moins nombreux, du fait d’une éventuelle crise économique et du durcissement des conditions d’octroi de crédit par les banques. Plus que jamais, l’accompagnement de professionnels expérimentés est primordial.

Quelles sont les perspectives d’évolution du marché ?

Nous pensons que la demande restera soutenue sur notre secteur, particulièrement sur les villages de la première couronne de Montpellier comme à Montferrier-sur-Lez et Saint-Clément-de-Rivière. Le cadre de vie exceptionnel de ces communes est un atout de taille, qui continuera d’attirer une clientèle active relativement aisée dans ces lieux de résidence.

Nathalie Billey et Guillaume-Raïssac ©SeLoger
Nathalie Billey & Guillaume de Raïssac, Directeurs de Tandem Immobilie
Tandem Immobilier, 255 Chemin de Fescau, 34980 Montferrier-sur-Lez