Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Le prix immobilier à Chamonix atteint des sommets !

La ville de Chamonix, qui fait rêver depuis plus d’un siècle, connaît une crise du logement sans précédent. Si son marché de résidences secondaires se porte bien, sa population locale peine de son côté à se loger ou à devenir propriétaire. La raison ? Des prix immobiliers de plus en plus élevés.

Le prix immobilier à Chamonix atteint des sommets !

Sommaire

A 1 000 mètres d’altitude, Chamonix a tout pour plaire

La capitale mondiale de l’alpinisme fait partie des villes d’altitude à la plus grande renommée internationale. Chamonix fait rêver depuis plus d’un siècle les Français, mais aussi les Anglais, les Belges, les Néerlandais, les Russes... Tous sont séduits par le cadre et l’environnement exceptionnel de ce gros village de 8 906 habitants. C’est ici qu’est née la plus ancienne compagnie de guides de haute montagne, au pied du mythique Mont Blanc, qui domine la ville, du haut de ses 4 810 mètres. Mais à Chamonix, située à 1 000 mètres d’altitude, pas besoin d’être féru d’alpinisme pour s’y sentir bien. On y vit toute l’année, été comme hiver, grâce à ses nombreux commerces, son offre hôtelière et ses activités nombreuses : Mer de glace, train du Montenvers, Aiguille du midi, VTT, etc. 

Bref, Chamonix a tout pour plaire et c’est bien le problème ! Le revers de la médaille : l’immobilier est si coté qu’il est aujourd’hui difficile de s’y loger. 

Neuf ventes sur dix concernent des résidences secondaires

Il se dit depuis longtemps que plus des deux tiers des biens immobiliers de Chamonix sont des résidences secondaires et cette proportion ne tend pas à s’inverser. 90 % des ventes réalisées par la plupart des agents immobiliers concernent des résidences secondaires, de leur propre aveu. A l’origine, Chamonix a très vite attiré les Britanniques. Dès la fin du XVIIIe siècle et les premières ascensions du Mont Blanc, les Anglais de passage à Genève faisaient déjà le détour pour voir le toit de l’Europe et depuis près d’un siècle, ils n’hésitent plus à s’offrir une maison de vacances à Chamonix, desservie depuis les années 70 par l’A40. 

Mais il n’y a pas que des Anglais : Chamonix séduit bien au-delà de ses frontières et cela se ressent sur les prix de l’immobilier dans tout le pays du Mont-Blanc.

Bon à savoir

Le parc immobilier chamoniard se compose de 14 131 logements, dont 71 % sont des appartements.

Les terrains sont rares, les prix immobiliers explosent

Avec une telle attractivité, les prix à Chamonix ne pouvaient que grimper, d’autant plus que la topographie participe aussi à l’inflation. Le développement de la ville est naturellement contraint par les montagnes, ne laissant guère de place à un étalement urbain illimité. Le foncier est rare et donc cher. La spéculation foncière est rude à tel point que la population locale peine à se loger. Il faut dire que le prix moyen du m² est de 7 939 € dans le secteur des Bossons/Les Moussoux, de 8 095 € aux Pèlerins/Le Betty, 8 300 € à Argentières et aux Praz et de 8 482 € aux Bois du Bouchet. Si ces prix n’ont pas de quoi surprendre les Parisiens, ils sont très élevés pour un Haut-Savoyard où le prix moyen dans le département n’est « que » de 3 943 €.  

Les prix immobiliers dépassent même parfois les 10 000 €/m² dans le centre notamment, comme dans la rue Paccard où se côtoient les nombreux restaurants, commerces de proximité et les boutiques de luxe. 

Bon à savoir

Le prix au mètre carré à Chamonix est de 8 100 €, en moyenne.

Des biens immobiliers d’exception et des studios cabines à prix fou !

A Chamonix, les prix atteignent des sommets aussi bien dans l’ancien que dans le neuf. Il faut compter sur un budget moyen de 528 638 € pour devenir propriétaire, un prix moyen qui s’explique par la nature du parc immobilier chamoniard. Si l’offre se trouve essentiellement dans l’ancien, on trouve tous les types de biens, du studio cabine au chalet d’exception, mais en quantité limitée. 

Si les plus beaux chalets chamoniards les mieux placées atteignent parfois plusieurs millions d’euros, les prix dépassent aussi l’entendement pour les plus petites surfaces. A l’image de ces studios cabines que l’on peut trouver en ce moment à la vente : 135 000 € pour 15 m² en centre-ville, 180 000 € pour 21 m² aux Bois du Bouchet, 230 000 € pour un 26 m² à Argentières… soit un prix par m² compris entre 8 500 et 9 000 €, c’est 1 000 € de plus par mètre carré qu’il y a un an. ( Source : Baromètre LPI-SeLoger en janvier 2020).

Pour un deux pièces, le budget minimum s’élève à 300 000 €

Du côté des T2, T3 et T4, l’offre se situe principalement dans des résidences des années 70 à 90. Comptez par exemple 305 000 € pour un deux pièces de 37 m², 445 000 € pour un trois pièces de 53 m², 600 000 € pour un quatre pièces de 70 m², mais ce ne sont que des tendances. N’oubliez pas que Chamonix reste un marché d'opportunité où le moindre logement bien placé part au plus offrant.

Bon à savoir

A Chamonix, 42 % des habitants sont locataires de leur logement.

Source : tous les prix indiqués sont issus de SeLoger