Vieux Marché-Cathédrale : le quartier indémodable de Rouen

15 oct 2021
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Alors que l’attractivité du marché immobilier rouennais est au plus haut (notamment auprès des acquéreurs parisiens) et que les prix des logements s’envolent (+ 9,6 % sur 1 an), découvrez quels sont les quartiers les plus prisés de la Cité de Rollon...

Image
Vieux Marché-Cathédrale : le quartier indémodable de Rouen
Le quartier du Vieux Marché à Rouen compte parmi les plus attractifs de la ville. ©Hatarina Belova

Sommaire

Rouen : un marché immobilier hyper tendu !

Dans la préfecture de Seine-Maritime, et à l’instar de ce que l’on constate dans la plupart des grandes villes françaises, la tension règne sur le marché de l'immobilier. Sur le terrain, la demande est forte mais les biens à vendre se font rares. Alors que la concurrence fait rage entre acquéreurs, les délais de vente fondent comme neige au soleil et rares sont les acheteurs qui se risquent encore à négocier. D’après le Baromètre LPI-SeLoger, le prix au mètre carré à Rouen se hisse aux alentours de 2 894 €, au terme d’une hausse de 9,6 % sur 1 an. Quant aux marges de négociation, le même baromètre nous apprend qu’elles se limitent, en moyenne,  à 4,9 % du prix de vente affiché pour les maisons mais qu’elles tombent à 2,7 % pour les appartements.

À Rouen, le prix au mètre carré (2 894 €) enregistre 9,6 % de hausse sur 1 an (Source : Baromètre LPI-SeLoger-septembre 2021)

Le quartier Vieux Marché-Cathédrale reste un grand classique

Situé sur la rive droite de la ville aux cent clochers, le quartier Vieux Marché-Cathédrale reste une valeur sûre et fait figure d’incontournable. En effet, étudiants, retraités, jeunes actifs, couples de cadres  et investisseurs s’y pressent, notamment, pour y acquérir de petites surfaces (du studio au T3). Allié à l’esprit village qui y règne, l’attrait qu’exerce les bâtiments à colombage de l’hypercentre historique et des alentours de la cathédrale Notre-Dame de Rouen font même oublier aux acheteurs l'absence de commodités telles qu’ascenseurs, terrasses et parkings. Dans ce secteur ultra-prisé de la Cité de Rollon, comptez en moyenne, 2 972 € du m² pour devenir propriétaire d’un appartement. Enfin, sa localisation (tout en étant proche du quartier du Vieux Marché, le prix de son immobilier tend à être moins élevé) fait de Nouvelle Préfecture un secteur avec lequel il faut également compter.

Le télétravail booste l'attractivité du quartier de la Gare

Réaménagé dans un esprit proche de l'hyper-centre historique de Rouen, le quartier de la Gare de Rouen fait le bonheur des télétravailleurs. Bien desservi par le métro, le bus et la ligne T4, ce quartier permet, en effet, à ceux qui résident dans ses alentours de se rendre, par exemple, à Paris deux ou frois fois par semaine pour le travail (pour les néo-Rouennais) ou encore de venir travailler (en présenciel) à Rouen (pour ceux qui habitent en périphérie). 

Le charme discret de la rive gauche rouennaise

Si la rive droite de Rouen concentre l’attention des acquéreurs, notamment en provenance de la capitale, force est de reconnaître que la rive gauche ne s’en laisse pas compter. Capitalisant sur un prix de l’immobilier plus attractif que sur l’autre rive et divers atouts comme la présence d’un éco-quartier (Flaubert, NdlR), d’une nouvelle gare, d’un campus universitaire et d’un centre commercial, la rive gauche attire non seulement les investisseurs mais aussi les acheteurs désireux de pouvoir s’offrir davantage de mètres carrés pour le même prix. Rive gauche, les secteurs les plus prisés sont Saint-Sever, les environs de la place Saint-Clément ainsi que les abords du Jardin des Plantes. Bien que l'offre y soit largement inférieure à la demande, la forte teneur en maisons de ville qui caractérise le quartier du Jardin des Plantes rehausse encore, s’il en était besoin, le pouvoir d’attraction de ce secteur de la rive gauche rouennaise. En moyenne, les prix des maisons y oscillent entre 1 766 € et 2 134 € du mètre carré.  

Les environs de Rouen profitent de la crise sanitaire

En réveillant - voire en faisant naître - chez les Français (et plus encore chez les ménages avec enfants !) des envies d’espace, de verdure et de maisons disposant d’un extérieur (balcon, terrasse, jardin), c’est peu dire que la crise sanitaire a mis un coup de projecteurs sur la périphérie de Rouen, à l’image des villes situées, par exemple, sur le plateau de Rouen, à 20 et 30 minutes de l’hyper-centre, qui ont ainsi tiré leur épingle du jeu. La demande s’étend donc désormais au-delà des communes limitrophes comme Le Petit-Quevilly, Sotteville-lès-Rouen, Bihorel, Mont-Saint-Aignan ou encore Bonsecours.

Quartier par quartier, les prix (*) à Rouen

Quartier Prix/m²
Coteaux Ouest-Pasteur 2 832 €
Saint-Clément-Jardin des Plantes-Grammont 1 982 €
Gare-Jouvenet 3 159 €
Vieux Marché-Cathédrale 2 894 €
Centre-ville-Rive Gauche 1 975 €
Saint-Marc-Crois-de-Pierre-Saint-Nicaise 2 977 €
Grieu-Saint-Milaire-Mont Gargan 2 134 €
Les Sapins 1 421 €
Grand Mare 973 €
Châtelets-Lombardie 1 660 €

(*) Prix affichés / Source : SeLoger

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French

A la une !