Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

« L’attractivité de Bois-Guillaume en périphérie de Rouen se confirme »

Romain Vannoote, gérant de l’agence Bias immobilier, nous donne son point de vue sur l’état du marché immobilier de la ville de Bois-Guillaume, sur le plateau nord de Rouen. 

« L’attractivité de Bois-Guillaume en périphérie de Rouen se confirme »

Le secteur de Bois-Guillaume a-t-il souffert de la crise sanitaire ?

Non, bien au contraire. Cette crise a plutôt favorisé la ville, en poussant la demande vers le plateau de Rouen. Ce dernier correspond bien aux nouveaux critères des acheteurs à la suite des différents confinements. La plupart des biens disposent ainsi de terrasses, de jardinets ou encore de belles vues dégagées. C’est également un secteur très proche de Rouen et sa gare ferroviaire. Tout ceci explique l’engouement des acheteurs pour Bois-Guillaume et ses environs.

Avez-vous remarqué une hausse des demandes de résidences principales à Bois-Guillaume ?

Oui, cette hausse est assez visible. Les récents confinements ont naturellement accru la demande de clients désireux d’acquérir un bien avec un extérieur.

Bon à savoir

Le prix au m² à Bois-Guillaume est de 2 780 €, en moyenne.

Quel type de biens se vend le plus sur ce secteur et dans quels quartiers ?

Notre clientèle est composée en grande partie de famille avec enfants. La maison familiale avec un minimum de 3 chambres est donc le bien le plus demandé. Les acquéreurs souhaitent par ailleurs un jardin d’au moins 300 m², un garage ou une place de stationnement. Les familles apprécient particulièrement le quartier de Mont Fortin. Il est en effet très accessible, tranquille et offre de belles maisons individuelles avec jardin. Ceux qui aiment les biens immobiliers anciens s’intéressent davantage au quartier de l’église. D’autres secteurs comme les Portes de la Forêt sont très prisés. C’est en effet un quartier très calme et verdoyant.

Depuis le déconfinement, avez-vous constaté une augmentation des demandes sur votre secteur de la part des Rouennais ?

Absolument. Les confinements successifs ont fait prendre conscience à de nombreux citadins de l’importance d’un espace extérieur. La terrasse et le jardin sont ainsi devenus des critères fondamentaux. C’est encore plus vrai pour ceux qui ont des enfants. Par ailleurs, la fermeture des restaurants et des espaces de loisirs a rendu le centre-ville moins attractif aux yeux des acheteurs. Tout cela engendre irrémédiablement une hausse de la demande sur l’ensemble du plateau de Rouen. La ville de Bois-Guillaume, située à proximité immédiate du centre-ville, profite pleinement de cette tendance.

« Les perspectives immobilières à Bois-Guillaume sont excellentes »

Romain Vannoote, gérant de l’agence Bias immobilier, à Cléon. 

Avez-vous remarqué une augmentation des prix dans la ville de Bois-Guillaume ?

Nous avons, en effet, constaté une légère augmentation des prix au m² ces derniers mois.  Cela dit Bois-Guillaume était déjà un secteur très prisé avant la crise du Covid-19. Les prix y étaient déjà particulièrement élevés. Ils ont donc augmenté dans une moindre mesure que le reste de l’agglomération rouennaise.

Quelles sont les perspectives d’évolution pour le marché immobilier de Bois-Guillaume ?

Au regard de la situation actuelle, nous sommes plutôt confiants. Le marché est élevé, les prix se maintiennent et la demande reste forte. Nous n’avons aucun indice qui laisse penser que la situation pourrait se retourner à court ou moyen terme. À noter cependant que l’importance de l’offre de programmes neufs à Bois-Guillaume a provoqué une baisse de la demande sur les biens anciens. Cependant, le changement de municipalité devrait engendrer un ralentissement des mises en chantier et sans doute inverser cette tendance.

Romain Vannoote © SeLoger
Romain Vannoote, Gérant de l’agence Bias immobilier
Agence Bias immobilier, Parc des compétences, Allée du Bois Rond, 76410 Cléon