Rechercher un article

Est-il possible de négocier les frais d’agence ?

Est-il possible de négocier les frais d’agence ?

Les frais d’agence représentent une somme parfois conséquente lors de l’achat d’un bien immobilier, puisqu’ils viennent gonfler le prix de 3 à 8 % en moyenne. Mais vous pouvez mettre en avant certains arguments pour les négocier et acheter à un prix réduit.

Les frais d’agence sont indirectement payés par l'acheteur

Lorsqu’un vendeur décide de vendre son bien par l’intermédiaire d’une agence immobilière, il s’engage à lui verser une certaine somme pour le travail effectué, si l’agent immobilier réussit à vendre le bien. Cette somme correspond en réalité à un pourcentage du prix de vente, déterminé dès le départ et qui apparaît dans le mandat d’agence.

Et pourtant, si le vendeur est celui qui choisit l’agence et qui verse directement le montant des frais d’agence à l’issue de la vente, c’est bel et bien l’acheteur qui les paie, indirectement. En effet, lorsque le prix de vente est indiqué dans une annonce, il faut généralement y ajouter les frais d’agence. C’est-à-dire qu’un bien valant 150 000 € et comprenant 6% de frais d’agence sera en réalité vendu 159 000 €, et c’est l’acheteur qui va régler cette somme intégralement. Il en va de même lorsque le prix est affiché FAI (frais d’agence inclus) : l’acheteur sera bel et bien celui qui aura financé les frais d’agence en définitive. C’est la raison pour laquelle, au cours des négociations au sujet du prix de vente, il peut être intéressant de demander à l’agent immobilier de consentir un effort sur sa commission.

Bon à savoir

N’oubliez pas que les frais d’agence constituent les revenus de l’agent immobilier, c’est donc sa principale motivation. Il est donc important de ne pas aller trop loin dans la négociation et de savoir s’arrêter lorsque l’agent immobilier a fait suffisamment d’effort, vous permettant de réaliser une économie.

Comment négocier les frais d’agence lors de l'acquisition d'un bien ?

Il n’est pas rare de faire une proposition au vendeur à un prix inférieur à celui qui a été fixé initialement, mais c’est généralement le vendeur qui accepte de baisser le montant qu’il va encaisser, alors que l’agent immobilier peut en faire de même. Durant la négociation du prix, vous pouvez donc mettre en avant les arguments suivants :

  • Si le vendeur accepte de faire un effort en réduisant le prix de la vente, il est plus correct de demander à l’agent immobilier d’en faire de même au sujet de sa commission.
  • Si le mandat signé entre l’agent immobilier et le vendeur est un mandat simple et non un mandat exclusif, l’agent immobilier est alors en concurrence et a un tout intérêt à vendre le bien avant ses concurrents.
  • Vous pouvez bien sûr bluffer en prétendant que d’autres biens vous intéressent et qu’une autre agence a accepté de réduire sa commission pour baisser le prix de vente sur un autre bien : l’agent immobilier pourra alors essayer de s’aligner pour se donner toutes les chances de vendre le bien.
  • Vous pouvez également expliquer que vous avez trouvé des biens à vendre entre particuliers et que l’absence de frais d’agence engendre un prix plus intéressant qui fait pencher la balance vers ce deuxième bien. Les agents immobiliers savent que c’est un argument qui peut faire partir les acheteurs : l'agent immobilier devrait réduire le montant de sa commission pour tendre vers un prix plus attractif pour vous.

A combien s’élèvent les frais d’agence pour l'achat d'un logement ?

Les frais d’agence varient beaucoup d’une agence immobilière à l’autre, et ils vont de 3 à 8 %, soit presque du simple au triple selon les enseignes. La moyenne s’élève à 5,4 % du prix de vente, ce qui vous laisse une marge relativement conséquente lors de la phase de négociation. Si vous souhaitez acheter un bien à 150 000 €, dont les frais d’agence s’élèvent à 8 %, cela signifie que le montant de la commission de départ est de 12 000 €. Si vous invoquez le prix élevé de cette commission auprès de l’agent immobilier, vous ne pourrez certainement pas obtenir des frais d’agence à 3%, mais vous pouvez essayer de tendre vers la moyenne, à savoir 5,4% du prix. Si vous obtenez cela, les frais d’agence s’élèveront alors à 8 100 €, soit une réduction de 3 900 € sur le prix de vente. Une économie non négligeable, surtout quand on sait que l’acheteur doit encore régler les frais de notaire qui eux-mêmes seront calculés à partir du prix de vente final. Des frais d’agence réduits entraîneront donc un prix de vente réduit ainsi que des frais de notaire réduits.

Bon à savoir

Certaines agences appliquent des frais d’agence au forfait : par exemple des frais à 2 000 € quel que soit le prix de vente du bien. Ces derniers sont généralement incompressibles et peuvent rarement être négociés.