Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Quel est le rôle d’un mandataire immobilier ?

En plein développement depuis quelques années, le métier de mandataire immobilier se rapproche de celui d'agent immobilier. Cependant, des nuances sont à apporter quant au statut de chacun.

Quel est le rôle d’un mandataire immobilier ?

Sommaire

Mandataire et agent immobilier : deux statuts différents

Même si leurs missions sont proches, mandataire et agent immobilier n’exercent pas leur métier dans les mêmes conditions. Pour commencer, l’agent immobilier collabore avec une agence qui offre de la visibilité aux biens qu'il est chargé de vendre, tandis que le mandataire immobilier n’a pas pignon sur rue. Il a le statut de micro-entrepreneur et ne peut pas prétendre à celui de salarié. À cet égard, le mandataire immobilier ne réalise jamais de transactions pour son propre compte et n’a également pas besoin de diplôme spécifique, contrairement à l’agent immobilier. En revanche, il peut bénéficier de formations et doit être inscrit auprès du Registre Spécial des Agents Commerciaux. De plus, le mandataire ne dispose pas de la carte professionnelle des agents immobiliers ou « carte T », mais il peut adhérer à un réseau d’agences pour utiliser la carte de l’agence partenaire.

Lorsqu’il réalise une transaction, le mandataire conserve la majeure partie de la commission d’agence partenaire mais doit verser un forfait mensuel à cette dernière en échange des services fournis.

Les missions du mandataire immobilier sont nombreuses

Agissant pour le compte d’une agence partenaire, le mandataire immobilier effectue des missions similaires à celles d'un agent immobilier et joue le même rôle auprès des clients. Cependant, il agit toujours pour le compte de l’agence à laquelle il est rattaché, jamais en son nom. Ainsi, il remplit les tâches suivantes :

  • Prospection pour de nouveaux mandats.
  • Proposition de biens à vendre aux acheteurs potentiels.
  • Visites chez les vendeurs.
  • Aide aux négociations.
  • Réalisation de formalités administratives inhérentes à la vente.
  • Conseil sur tout ce qui a trait aux transactions immobilières.

En revanche, il n'est pas habilité à rédiger de compromis de vente car la législation confère ce droit aux notaires et aux titulaires de la carte professionnelle.

Bon à savoir

Vous souhaitez travailler à votre compte : découvrez la formation pour mandataires immobiliers de Jonathan Voogt.

Des commissions plus abordables

L’un des points de distinction entre l’agent immobilier et le mandataire immobilier repose notamment sur le montant de la commission qui est généralement plus compétitif du côté du mandataire immobilier. Là où la commission d’un agent immobilier s’élève en moyenne à 5 à 7 % du montant total de l’opération, celle du mandataire immobilier tourne autour de 3 à 5 %. Il s’agit de l’une des raisons qui explique le succès des mandataires immobiliers depuis quelques années, mais attention il est nécessaire d’étudier avant tout l’expérience du professionnel si vous êtes vendeur, ainsi que son portefeuille de biens en vente si vous êtes acquéreur.

Les réseaux de mandataires immobiliers

Les mandataires immobiliers fonctionnent de plus en plus en réseaux, à l’instar des agences immobilières qui sont de plus en plus nombreuses à adhérer à des groupements d’agences. Si les mandataires immobiliers ne disposent pas d’agences physiques, ils peuvent se lier à une agence principale pour bénéficier de formations et d’accompagnement, de la notoriété d’une marque ou d’une société, d’une assistance juridique et d’un accès à un fichier de clientèles plus vaste, moyennant une cotisation. Ils demeurent cependant indépendants les uns vis-à-vis des autres.

Comment bien choisir un mandataire immobilier ?

Si vous souhaitez mettre votre bien en vente et que l’idée de passer par un mandataire immobilier vous a effleuré, il est nécessaire de prendre votre temps pour choisir le bon professionnel. Idéalement, choisissez un mandataire immobilier ayant intégré un réseau de mandataires. Cela garantit un minimum de connaissances et d’accompagnement, notamment du point de vue juridique. De plus, gardez à l’esprit que contrairement à un agent immobilier, un mandataire n’a pas pignon sur rue, ce qui signifie qu’il doit être en mesure d’assurer la publicité de l’annonce de votre bien de la façon la plus efficace possible : l’adhésion à un réseau renforce les moyens mis en œuvre pour cela. Assurez-vous qu’il répond rapidement à vos premières sollicitations. Un mandataire, qui sera réactif avec vous en tant que vendeur, aura davantage de chances de l’être envers des prospects, acquéreurs potentiels. Enfin, faites confiance au bouche-à-oreille et aux retours d’expérience. Si l’on vous recommande un professionnel ou qu’à l’inverse on vous le déconseille, cela vous donnera une bonne indication concernant la qualité du travail fourni et le sérieux du mandataire immobilier concerné.

Si vous êtes acheteur, vérifiez que le mandataire vous donne un maximum d’informations concernant le bien, qu’il est réactif et qu’il vous accompagne dans chaque étape.

Les points clés à retenir

Le mandataire immobilier est un professionnel indépendant. Il ne peut pas être salarié. Il ne bénéficie pas de la carte T, mais peut se servir de celle de l’agence partenaire s’il est rattaché à un réseau. Dans l’absolu, il remplit les mêmes missions que l’agent immobilier mais ne peut pas rédiger de compromis de vente.

Plus de conseils :