Déménager dans une autre région : louer ou vendre votre logement ?

Déménager dans une autre région : louer ou vendre votre logement ?

Avant de vendre votre bien immobilier, assurez-vous que votre départ n’est pas provisoire. Il peut être plus judicieux de garder votre ancien logement et de louer le nouveau. Tout dépend de votre projet de vie.

Changer de région, changer de vie...

Les circonstances de la vie amènent parfois à déménager et à changer de région. Les exemples sont nombreux… Les aléas de la vie professionnelle expliquent le plus souvent ces changements. Vous étiez au chômage dans une région et vous décrochez un emploi dans une autre ? Vous en avez assez de la vie parisienne et vous êtes bien décidé à partir en province réinventer votre vie ? Vous avez connu un bouleversement familial (décès, divorce) et vous voulez tourner la page en vous installant ailleurs ? Enfin, vous partez en retraite et vous êtes bien décidés à aller profiter du soleil du sud ? Si vous étiez propriétaire de votre logement, vous devrez alors prendre une décision : le vendre ou le mettre en location.

Bon à savoir

Découvrez nos conseils et nos bons plans pour organiser votre déménagement.

Ne vous précipitez pas pour vendre votre logement

Ne vous précipitez pas avant de déposer une petite annonce pour vendre l’appartement ou la maison que vous quittez. Dans ce genre de situation, il est tentant de vous vouloir précipiter les choses pour s’installer dans sa nouvelle vie. Si vous avez trouvé un travail dans une autre région, commencez par louer si possible car vous n’êtes jamais sûr que le poste vous conviendra (ou que la période d’essai se transformera en emploi stable) et un temps d’adaptation sera sans doute nécessaire. Tout le monde a le droit de se tromper et il peut aussi arriver qu’un changement de région ne se passe pas aussi bien qu’imaginé (difficultés d’intégration à un environnement parfois très différent). En revanche, si vous êtes sûr de votre choix, renseignez-vous sur l’évolution des prix de l’immobilier dans votre ancienne et nouvelle commune. Certaines régions et agglomérations sont beaucoup plus dynamiques que d’autres. Etes-vous sûr de vouloir vendre un logement situé dans une commune attractive pour en acheter un autre qui risque de perdre de la valeur au cours des prochaines années ?

Louer ou vendre son ancien logement ?

Louer votre ancien logement pour vous assurer un revenu

Si vous avez prévu de vous installer pour une période assez courte dans une ville (moins de 5 ans), il est sans doute judicieux de garder votre ancien logement et de le mettre en location, surtout si la demande locative dans la région que vous quittez est forte. De même, si votre commune d’adoption est peu dynamique et que les prix ont tendance à baisser, il est préférable d’éviter de vous aventurer dans un achat avec un risque de moins-value à la revente au bout de quelques années. Enfin, si vous décidez de revenir dans votre ancienne région, vous aurez ainsi la possibilité de vous réinstaller dans votre logement en respectant un préavis (6 mois habituellement pour le propriétaire) pour ne pas prendre au dépourvu votre locataire.

Vendre pour disposer d’un capital conséquent… et acheter

Si vous vous installez durablement dans une région attractive et en particulier dans une ville dont les prix ont tendance à augmenter, et que votre décision a été suffisamment mûrie, alors il sera préférable de vendre votre ancien logement. Avec le capital récupéré (même si vous n’aviez pas fini de rembourser votre emprunt immobilier), vous disposerez d’un apport conséquent pour acheter dans votre nouvelle commune d’adoption. Si les prix augmentent, vous accumulerez potentiellement du capital et réaliserez une plus-value lors de la revente. Mais attention à bien prendre en compte le coût d’un achat immobilier dans votre plan de financement : frais de notaire, crédit, taxe foncière etc.

Bon à savoir

Si vous avez décidé de vendre votre ancien logement alors que vous avez déjà déménagé dans votre nouveau lieu de résidence, il est fortement conseiller de recourir aux services d’un professionnel de confiance (agent immobilier reconnu) qui pourra effectuer les démarches administratives en votre absence (diagnostics notamment) et organiser les visites du logement que vous avez laissé derrière vous. Cela vous évitera bien des allers-retours inutiles et contraignants lors de la période de la vente, surtout si vous avez changé de région.