Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Cambriolage : quelles démarches suivre pour avoir droit à une indemnisation ?

Cambriolage : quelles démarches suivre pour avoir droit à une indemnisation ?

Lorsque vous avez été victime d’un cambriolage dans votre habitation, il est nécessaire d’entreprendre certaines démarches rapidement pour espérer être indemnisé au plus vite.

Cambriolage : quelles démarches suivre pour avoir droit à une indemnisation ?

Que faire en cas de cambriolage ?

Dès que vous constatez avoir été victime d’un cambriolage, deux démarches essentielles sont à réaliser :

Le dépôt de plainte

Le dépôt de plainte peut se faire dans le commissariat ou dans la gendarmerie de votre choix ou par courrier directement au procureur de la République. Dans ce dernier cas, le courrier doit être rédigé sur papier libre et transmis au tribunal de grande instance du lieu de votre domicile.

La déclaration de sinistre

Une déclaration de sinistre doit être faite à votre assureur dans le délai indiqué au contrat qui ne peut être inférieur à 2 jours suivant la constatation de l’effraction. La déclaration peut se faire sur place dans l’agence de votre assureur, en ligne, par téléphone ou par courrier.

Bon à savoir

Les assureurs recommandent généralement de prendre des précautions pour éviter une nouvelle effraction, tel que le remplacement des serrures.

Quelle indemnisation pouvez-vous espérer ?

Que vous soyez locataire ou propriétaire, la garantie « vol et cambriolage » n’est pas obligatoire. Il convient de vous reporter à votre contrat d’assurance pour vérifier les garanties que vous avez souscrites. Les circonstances donnant lieu à des garanties doivent être précisées ainsi que la nature des biens couverts.

L’assureur pourra décider de mandater un expert qui sera chargé d’analyser les circonstances du cambriolage et d’apprécier si le contrat doit jouer. L’expert étudiera l’état des pertes fourni par l’assuré ainsi que les justificatifs fournis. Vous devez donc réunir tous les éléments permettant de justifier votre préjudice.

Références juridiques