Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Comment savoir si votre logement recèle de l'amiante ?

Si vous achetez ou louez un bien construit avant 1997 le risque d’exposition à l'amiante est fort. Pour être sûr de ne courir aucun danger, un diagnostic effectué par des experts certifiés est obligatoire.

Comment savoir si votre logement recèle de l'amiante ?

Sommaire

Jusqu’en 1997 l’amiante a été un matériau privilégié dans la construction immobilière car il présentait des propriétés isolantes intéressantes. Mais en se dégradant, il dégage des fibres qui, une fois inhalées, provoquent de graves problèmes respiratoires. 

Lutter contre le risque amiante grâce à différents diagnostics

Aujourd’hui encore l’amiante est un problème sanitaire de premier ordre et est à l’origine de nombreux cancers. Lorsqu’il est manipulé, il libère de minuscules fibres qui ne doivent pas être respirées sous peine de provoquer de graves maladies respiratoires. Dans le cas où une maison ou un appartement est mis en vente, un bien en copropriété mis en location ou des travaux de rénovation/démolition sont à prévoir sur un bâtiment construit avant 1997, un diagnostic amiante est obligatoire ! Son objectif est de déterminer le degré de présence d’amiante, s’il y en a, dans le bien et de noter son état de conservation. Si les matériaux contenant de l’amiante sont dégradés des travaux de retrait ou de confinement seront à prévoir. S’ils sont en bon état un contrôle régulier sera demandé. 

Bon à savoir

Un diagnostic amiante doit obligatoirement être réalisé par un diagnostiqueur formé et certifié.

Des diagnostiqueurs toujours équipés d’EPI

Le diagnostiqueur qui intervient pour un diagnostic amiante, quel qu’il soit, doit obligatoirement porter des EPI. Les EPI, qu’est ce que c’est ? Ce sont des équipements de protection individuelle : des vêtements à usage unique, avec capuche, et fermés au cou, aux chevilles et aux poignets, des gants étanches, des chaussures décontaminables ou des surchaussures à usage unique, ainsi qu’un appareil de protection respiratoire. Ils permettent d’assurer la santé et la sécurité du travailleur. Chaque diagnostiqueur intervenant sur un risque amiante doit détenir une certification qui l’autorise à manipuler les matériaux en question. Cette certification est nominative et doit être repassée tous les 5 ans.

Que faire en cas de présence d’amiante dans votre logement ?

Dans les toitures, les canalisations ou encore les joints, l’amiante est susceptible d’être partout. Lorsqu’un diagnostiqueur réalise son diagnostic, il peut être amené, en cas de doute, à prélever des échantillons et à les envoyer à un laboratoire agréé. En cas de présence d’amiante confirmée c’est le nouveau propriétaire qui devra mener les éventuels travaux obligatoires. Le diagnostiqueur immobilier détermine dans son rapport l’état du matériau amianté. Il lui donne la note de 1 s’il est dans un bon état et la note de 3 si son état est dégradé.

  • Etat 1 : le propriétaire est tenu de faire contrôler les parties amiantées tous les trois ans.
  • Etat 3 : des travaux de retrait ou de confinement doivent être engagés.

Les points clés à retenir

  • Interdit depuis 1997, l’amiante est un problème sanitaire de premier ordre.
  • Les diagnostics amiante concernent les bâtiments construits avant 1997.
  • Le diagnostiqueur intervenant doit être formé, certifié et protégé par des EPI.
  • Si de l’amiante est présent c’est l’état de conservation qui détermine si des travaux de retrait/confinement sont obligatoires.

La rédaction vous conseille :

Plus de conseils :