En staff, à la française … Les avantages et les inconvénients des différents plafonds

Vincent Cuzon
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Élément essentiel de toute habitation, le plafond peut prendre différentes formes ayant chacune ses spécificités. À la française, à caisson ou encore faux-plafond… On fait le point sur les atouts et les défauts des différents types de plafonds.

Image
Chaque type de plafond a des spécificités qu’il faut connaître ! © tong2530 – Adobe Stock
Chaque type de plafond a des spécificités qu’il faut connaître ! © tong2530 – Adobe Stock
Sommaire

L’esthétisme des plafonds à la française…

Faisant partie des types de plafonds « classiques », au côté du plafond en staff et du plafond à caisson, le plafond à la française, qui était très utilisé au 17e siècle, est un plafond aux poutres apparentes, imposantes, en bois massif ou creux (fausses poutres) sur lesquelles reposent des solives, c’est-à-dire des pièces de charpente horizontales en appui sur les murs. Très esthétique et durable, le plafond à la française favorise la création d’une atmosphère chaleureuse, aussi bien dans une habitation ancienne que contemporaine. Dans les constructions récentes, les poutres sont généralement plus claires ou peintes dans des couleurs vives.

Au rayon des inconvénients de ce type de plafond, nous pouvons évoquer l’entretien indispensable du bois au cours du temps et son installation qui peut être difficile dans une construction récente. De son côté, le prix d’un plafond à la française varie sensiblement selon l’essence de bois utilisé et la complexité des travaux. En général, on compte 15 €/m² pour du bois pin d’entrée de gamme, 30 €/m² pour un plafond à la française avec de fausses poutres, voire plus de 80 €/m² pour du chêne ou un bois exotique.

Le plafond à la française se retrouve principalement dans les constructions anciennes.

Les plafonds staff pour un aspect naturel

Un peu plus récent que le plafond à la française (19e siècle), le plafond en staff est composé de plâtre et de fibres végétales invisibles. Initialement, il était prisé dans les appartements bourgeois car il permettait de réaliser des rosaces, des lignes de corniches, des effets de drapés ou encore de décorer le plafond avec des motifs divers. Écologique, très souple et permettant des réalisations plus créatives, les plafonds staff sont aujourd’hui présents dans des habitations contemporaines, d’autant plus que des éclairages LED peuvent y être facilement intégrés.

En plus de conférer un aspect naturel à l’intérieur d’une maison, le staff est également résistant, ignifugé et inaltérable. L’un des principaux inconvénients du staff est qu’il s’agit d’un plafond difficile à poser. Faire appel à un professionnel est donc indispensable. Autre inconvénient : il peut être compliqué d’harmoniser les plafonds des différentes pièces d’une habitation. Concernant le prix d’un plafond staff, il peut aller de 10 à 200 € le mètre linéaire, main-d’œuvre non comprise.

Le plafond à caissons donne un aspect luxueux à votre intérieur

À l’origine, le plafond à caissons était principalement présent dans les demeures des personnes aisées, notamment dans les châteaux. Avec ce type de plafond, la structure en bois (ou en staff) est parfaitement visible. Néanmoins, contrairement au plafond à la française, la structure forme des compartiments carrés, d’où son nom de plafond à caissons. Toutefois, il existe des variantes avec des formes de losanges ou des rectangles de différentes tailles.

En plus de donner du cachet et un aspect luxueux à une pièce, ce type de plafond permet de jouer sur la profondeur des caissons et la finesse du travail du bois d’encadrement, pour obtenir de forts contrastes de lumière et un plafond totalement personnalisé. Néanmoins, petit inconvénient : la facture peut être particulièrement salée, en particulier si vous souhaitez personnaliser au maximum votre plafond. Il faut compter entre 15 et 100 €/m², selon la complexité des travaux. En outre, le risque de voir son plafond à caissons défiguré est important si la structure travaille avec le temps.

Pour rénover un plafond à caissons, il est indispensable de faire appel à un professionnel.

Faux plafond : idéal en rénovation !

Très utilisé dans les constructions neuves ou les rénovations, le faux plafond se distingue fortement des plafonds précédemment évoqués dans la mesure où, cette fois-ci, il s’agit d’une structure ajoutée au plafond d'origine, indépendante du plancher de l’étage supérieur. Nous pouvons retrouver des faux plafonds dans de multiples matériaux, notamment en PVC et en plâtre. Le faux plafond offre de multiples avantages. Facile à poser et esthétique, il se décline en de nombreux coloris, motifs et textures, et s’intègre aussi bien aux habitations anciennes qu’aux plus modernes.

De plus, il permet de donner un coup de jeune aux plafonds usés ou abîmés tout en favorisant le camouflage de l'isolation et des câbles électriques. Par ailleurs, le faux plafond permet d’améliorer l’isolation thermique et phonique puisqu’il est indépendant du plancher. Cependant, le faux plafond n'est pas exempt de défauts. Premièrement, il réduit obligatoirement la hauteur sous-plafond d’une pièce. Deuxièmement, un faux plafond est moins durable qu’un plafond traditionnel à la française, en staff ou à caissons. Côté prix, il faut compter entre 40 € et 120 €/m² - pose incluse - pour un faux plafond.

Le faux plafond s’adapte à tous types de structures porteuses et peut intégrer un éclairage.

Estimez gratuitement votre bien en 2 min
Cet article vous a été utile ?
1
0

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Vous pouvez mettre en place plusieurs installations et travaux pour économiser l'eau chez vous. © onurdongel - Getty images
Travaux
De nombreux foyers souhaitent agir pour la transition écologique, et pour ce faire, il est recommandé de commencer par les économies d’eau. Cet aspect incontournable représente un enjeu majeur, c’est...