marge de negociation immobiliere

Rechercher un article

Il peut arriver que le prix signé d’un logement, c’est-à-dire le prix figurant dans le compromis de vente, soit inférieur à celui qui figurait dans l’annonce immobilière. Plusieurs cas de figures peuvent expliquer qu’un propriétaire consente à revoir son prix de vente à la baisse. Son bien peut présenter des défauts et/ou tarder à se vendre. Le propriétaire peut aussi avoir surestimé son logement, dont le prix perdra, du même coup, toute cohérence avec le marché immobilier local. Enfin, dans un contexte immobilier concurrentiel, c’est-à-dire où l’offre en logements dépasse la demande, un propriétaire pourra se voir contraint de négocier pour accélérer – voire déclencher – la vente.