Top 5 des villes où c’est le moment de vendre

Vous avez un bien à Strasbourg, Rennes, Grenoble, Nantes ou Saint-Étienne, vendez, vous empocherez une belle plus-value. © Fotolia
partage(s)

Si la température n’en finit pas de grimper, les prix constatés dans certaines villes ne sont pas en reste. Vous êtes propriétaire à Strasbourg, Grenoble ou Nantes ? C’est le bon moment de vendre !

#1 : Strasbourg (+ 8,6 % / 3 062 € du m²)

Bien que la capitale européenne ait perdu 4 % sur les douze derniers mois, l’impressionnante remontée (+ 8,6 %) qu’elle a réalisée, au cours du dernier trimestre, est de très bon augure pour les propriétaires qui désireraient vendre leur bien et accessoirement en tirer un bon prix. Car comme l’a remarqué Michel Mouillart, Professeur d’Économie à l’Université Paris-Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, « l’activité du marché va encore progresser et la remontée des prix s’accélérer ». Bref, entre le quartier de la Bourse et celui de l’Orangerie en passant par Elsau, Meinau ou encore Robertsau-Wacken, il y a de la transaction immobilière dans l’air…

#2 : Saint-Étienne (+ 5,1 % / 1 403 € du m²)

Avec plus de 5 % d’augmentation sur les prix de ses appartements dans l’ancien en trois mois de temps, la ville de Saint-Étienne réalise une belle performance. En dépit d’une tendance baissière (- 4,7 %) sur l’année, celle que l’on a longtemps surnommée la ville « de l'arme, du cycle et du ruban » pourrait bien faire de l’œil aux investisseurs. Et cela pour la plus grande joie des propriétaires (et de leurs portefeuilles) qui pourront ainsi réaliser une belle opération en vendant leurs biens à un prix supérieur à leur prix d'achat.

#3 : Nantes (+ 4,5 % / 2 949 € du m²)

Affichant des prix en progression sur les trois derniers mois, la métropole du Grand Ouest français n’a pas fini de séduire et d’attirer les investisseurs. C’est une bonne nouvelle pour les propriétaires nantais désireux de vendre leur bien et pourquoi pas d’empocher au passage une confortable plus-value… Du Centre-Ville à Bellevue-Chantenay-Sainte-Anne en passant par Nantes Erdre et Malakoff-Saint-Donatien, tous ces quartiers sont autant d’endroits qui feront le bonheur des acquéreurs potentiels (chaque année, Nantes accueille 6 000 nouveaux arrivants dont bon nombre de Parisiens) ainsi que celui des propriétaires qui souhaiteraient vendre.

#4 Grenoble (+ 3,4 % / 2 719 € du m²)

Avec des prix à la hausse sur les trois derniers mois, le moment est peut-être venu pour les propriétaires de biens immobiliers, dans la capitale des Alpes, de vendre à un prix plus élevé que leur prix d’achat. Eh oui, les ventes repartent à la hausse (et avec elles, les prix des appartements). Du quartier du Polygone scientifique, à l’hyper-centre en passant par celui du Mistral ou encore de la Capuche, les investisseurs n’ont que l’embarras du choix. Quant aux propriétaires : à vos marques. Prêts ? Vendez !

#5 Rennes (+ 3,3 %  / 2 855 € du m²)

Qu’on se le dise, surfant sur la vague de la tendance haussière qu’a connue récemment le prix de leurs appartements anciens, les habitants de « Roazhon » (« Rennes » en breton) seraient avisés de vendre, en ce moment, leurs biens. Ils pourraient ainsi s’assurer une confortable plus-value et si leurs logements sont situés dans les quartiers Thabor-Saint-Hélier, Bréquigny ou encore Villejean-Beauregard, nul doute que les investisseurs leur feront les yeux doux…

Téléchargez le baromètre des prix de l'immobilier LPI-SeLoger juin 2015


La rédaction vous conseille :