L'immobilier est encore et toujours le placement préféré des Français !

L'immobilier est encore et toujours le placement préféré des Français !

Quand il s'agit de placer leur argent, les Français privilégient toujours la pierre. Malgré les différentes réformes fiscales mises en place par le gouvernement, 70 % des ménages considèrent que l’investissement immobilier est utile pour l’économie.

L'immobilier un placement privilégié pour les Français

En 2017, l’immobilier reste toujours un placement privilégié par les Français, d’après la 3e vague du baromètre Perial-Ifop. Pour Eric Cosserat, président de Perial, groupe spécialiste de l’épargne immobilière, cette étude « confirme l’attachement profond des épargnants à la pierre. C’est le deuxième investissement privilégié pour préparer sa retraite (40 % des réponses) derrière l’assurance vie (50 %) et c’est un placement considéré comme étant utile pour l’économie par 7 Français sur 10 ». Même parmi les Français disposant d’un patrimoine supérieur à 500 000 €, l’immobilier est largement préféré à l’investissement dans les start-up, TPE et PME pour préparer sa retraite : 51 % des réponses contre 16 %. Parmi les critères pris en compte par les Français au moment de placer leur épargne, la sécurité reste en première position (57 %), tandis que la liquidité perd 8 points (39 %), mais reste en 2e position devant la fiscalité appliquée au placement (31 %).

Les banques ont toujours la cote 

Le banquier de proximité demeure le premier canal (53 %) envisagé pour souscrire une épargne immobilière.

L’épargne immobilière est toujours aussi attractive

Cette étude confirme également l’attractivité de l’épargne immobilière indirecte, même si sa notoriété reste stable. En effet, si « seulement » 48 % des Français déclarent connaître l’épargne immobilière (- 6 points par rapport à 2016), les « CSP+ épargnantes » sont plus de 60 % à connaître ce produit et 82 % des répondants estiment que ce placement « mériterait d’être plus connu » (+ 18 points). Par ailleurs, 73 % des Français estiment que les SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier) constituent un « bon compromis entre risque et rentabilité », 63 % « un placement accessible » et 62 % « le produit retraite par excellence ». Un jugement positif qui peut expliquer, qu’après en avoir lu une présentation détaillée, plus d’un quart des Français (38 % parmi les « CSP+ épargnantes ») disent avoir l’intention de réallouer une partie de leur épargne vers l’épargne immobilière.

Bon à savoir

Un Français sur deux (48 %) déclare connaître l’épargne immobilière.

Plan Logement 2018 : vers une baisse du pouvoir d’achat immobilier ?

Alors que de nombreux professionnels du secteur estiment que les dernières mesures fiscales vont pénaliser le marché de l’immobilier, les ménages français, eux, sont plutôt confiants quant à la capacité du budget 2018 à favoriser l’investissement dans le pays (56 % pensent que le projet « va plutôt dans le bon sens » sur ce point) et à réduire les déficits publics (55 %). En revanche, ils sont une majorité à penser que le projet « va plutôt dans le mauvais sens » concernant leur pouvoir d’achat immobilier (56 %), la réduction des inégalités sociales (59 %) et surtout sur le renforcement de leur épargne (61 %). Par ailleurs, selon Michel Mouillart, professeur d'économie à l'université Paris-Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, l'année 2017 s'achève avec « des prix qui ont nettement progressé et des ménages en primo-accession qui, alors qu'ils constituent la majorité des acheteurs, abandonnent progressivement leurs projets ».

Les besoins immobiliers des entreprises changent et stimulent le marché alors que les projets d’aménagement du territoire tels que le Grand Paris sont porteurs d’une dynamique inédite ».

Eric Cosserat, président du Groupe Perial.