Le Ministère du logement lance un projet de sécurisation des installations au gaz

GRDF financera le remplacement du robinet de commande dans la limite de 150 €. © wegosio
partage(s)

Une convention a été signée entre le Ministère du logement, GRDF et l'Agence nationale de l'habitat (Anah) pour sécuriser les installations au gaz naturel et réduire les risques d'accidents dans les logements.

Sécurisation des installations au gaz : le Ministère s'engage

Afin de sécuriser les logements chauffés au gaz, le Ministère du logement lance, cette année, un projet de sécurisation via une convention signée avec GRDF et l'Agence national pour l'Habitat (ANAH). Cette convention s’inscrit dans la durée, jusqu’au 31 décembre 2019 et sera territorialisée à « travers des conventions locales d’application ».

5 000 logements accompagnés pendant 2 ans par GRDF

GRDF s'est engagé à accompagner 5 000 logements en 2 ans en prenant à sa charge les frais de diagnostic de l'installation de gaz du propriétaire et en fournissant gratuitement un tuyau de raccordement à « durée de vie illimitée » à l'appareil de cuisson. L'opérateur s’est aussi engagé à financer le remplacement du robinet de commande de l'appareil de cuisson dans la limite de 150 € et il participera, à hauteur de 100 €, à l'achat d'un appareil de cuisson muni d'une sécurité de flamme.

Bon à savoir

GRDF apportera aussi un soutien financier à l’Anah afin que l’agence réussisse à atteindre l’objectif de 100 000 logements rénovés en 2017 dans le cadre du programme « Habiter mieux ». Cette aide pourra atteindre 575 000 €/an.

90 % des accidents liés au gaz ont lieu dans les maisons

Cette convention est le fruit d’un constat : dans 90 % des cas, les accidents liés au gaz se produisent à l’intérieur des maisons. Et les ménages les plus en difficulté en sont les premières victimes du fait des défauts d’entretien des installations liés à leur vulnérabilité financière. Le projet de sécurisation des installations au gaz est donc plus qu'un besoin, c'est une nécessité.