PEL : la rémunération passe à 1 % et le taux d'emprunt à 2,2 % !

PEL : la rémunération passe à 1 % et le taux d'emprunt à 2,2 % !
partage(s)

A partir du 1 août 2016, la rémunération du Plan Epargne Logement (PEL) passe à 1 % mais les emprunts seront plus avantageux, puisque le taux sera désormais de 2,2 contre 2,7 % jusqu’à présent.

Le PEL abaissé à 1 % mais des taux d’emprunt plus avantageux

A compter du 1er août 2016, le taux de rémunération du Plan Epargne Logement passe à 1 %, contre les 1,5 % qui s’appliquent actuellement, et ce pour tous les contrats qui seront conclus après cette date. Il s’agit d’une mauvaise nouvelle pour les épargnants ayant souscrit à ce PEL, cependant, le gouvernement a également décidé de baisser le taux d’emprunt pour les personnes souhaitant emprunter dans le cadre de leur PEL. Ils bénéficieront d’un taux de 2,2 % contre les 2,7 % appliqués actuellement. Le gouvernement a ainsi souhaité « conforter le positionnement du PEL comme outil de la politique du logement et du soutien public à l’accession à la propriété. »

Bon à savoir

Début 2015, le taux appliqué aux emprunts dans le cadre d’un PEL était de 4,20 %.

Projet immobilier à moyen terme, attendez le 1er août pour ouvrir un PEL

Suite à l’annonce de la baisse de la rémunération du PEL et du taux d’emprunt dans le cadre d’un PEL, le réseau d’agences de courtage en crédit, Vousfinancer.com, conseille à toutes les personnes ayant un projet immobilier à moyen terme de patienter jusqu’au 1er août 2016 pour ouvrir un PEL, afin qu’ils bénéficient des taux les plus avantageux. Sandrine Allonier, directrice des relations banques de Vousfinancer.com, explique que « si dans le contexte actuel de taux historiquement bas, un taux à 2,2 % ne semble pas attractif, il faut rappeler qu’il y a 6 mois à peine, en janvier 2016, les taux de crédit immobilier étaient justement aux alentours de 2,2 % sur 15 ans ! Pouvoir emprunter à ce niveau de taux pourrait donc devenir très avantageux en cas de remontée des taux. 

Bon à savoir

Les droits d'un PEL peuvent être cédés à des ascendants ou descendants, à la condition que ces derniers soient également déjà détenteurs d’un PEL.

Baisse de la rémunération du PEL une bonne nouvelle pour les banques

Si la baisse de la rémunération du PEL apparaît comme une mauvaise nouvelle pour les épargnants, il s’avère que les banques pourraient en tirer avantage. En effet, si elles placent leurs liquidités à des taux proches de zéro, voire négatifs, auprès de la Banque centrale européenne, elles rémunèrent l’épargne de leurs clients à des taux relativement élevés, ce qui pèse sur la rentabilité dans un contexte d’alourdissements des contraintes réglementaires et des normes de solvabilité. Sandrine Allonier indique que « l’annonce de la baisse de la rémunération du PEL dont le coût pour les banques est très élevé, peut ainsi contribuer au maintien des taux de crédit immobilier à un niveau bas pendant les prochains mois… ».

Les points clés à retenir

Le taux de rémunération du PEL passera de 1,5 % à 1 % au 1er août 2016. Cependant, le taux d’emprunt dans le cadre d’un PEL passera, quant à lui, de 2,7 % à 2,2 %.

La rédaction vous conseille :