Encadrement des loyers à Paris : 1 propriétaire sur 4 hésite à relouer !

Encadrement des loyers à Paris : 1 propriétaire sur 4 hésite à relouer !
partage(s)

Appliqué depuis le 1er août 2015, l'encadrement des loyers parisiens influe sur le niveau des loyers, qui ont baissé, dans certains cas, de 20 %. Au grand désespoir des propriétaires...

L'encadrement des loyers fait baisser jusqu'à 20 % les locations

Ce sont les petites surfaces qui sont le plus impactées. « Ces loyers [studios et 2 pièces inférieurs à 35 m², ndlr] baissent en moyenne de 15 % à 20 % », commente François Davy, président de Foncia. Selon le quartier, les économies sont de 50 à 150 € par mois. Le même phénomène d’ajustement concerne les très grandes surfaces. Le Journal du Dimanche estime que les locataires peuvent réaliser des économies importantes chaque mois. Bien informés, les futurs locataires connaissent le prix de leur loyer et les propriétaires doivent se résoudre à un manque à gagner pouvant parfois atteindre plusieurs milliers d’euros par an. Ce nouveau contexte décourage certains propriétaire-bailleurs.

Les propriétaires attendent pour relouer leur logement

« Environ un sur quatre hésite à remettre le bien en location », affirme Laurent Vimont, le président de Century 21. Dans l’Est parisien, un agent d’Orpi a constaté une forme d’attentisme des propriétaires, qui peuvent mettre « un ou deux mois avant de relouer leur bien, pour voir comment évolue le marché ». D’autres propriétaires n’hésitent pas à demander des compléments de loyer, pour contourner la loi.

Bon à savoir

Plurience, principale association de professionnels de la gestion locative, a fait ses calculs : « Sur les quelque 20 000 baux concernés de notre portefeuille, ce sont 25  % des logements qui seront rabotés lors de leur relocation ou renouvellement, avec un montant moyen de réduction de loyers de l’ordre de 10 %, avec de grandes disparités et dispersions des quartiers ».

La rédaction vous conseille :