Vivre à Nîmes : tour d’horizon du marché immobilier

Vivre à Nîmes : tour d’horizon du marché immobilier
partage(s)

Depuis le début des années 2000, Nîmes se découvre une nouvelle vitalité économique et démographique, et met habilement en valeur ses origines antiques pour mieux se tourner vers l’avenir. 

Nîmes compte à elle seule 142 000 habitants, ce qui la classe parmi les vingt-cinq plus grandes villes de France. Son bassin urbain s’étend par ailleurs sur une grande partie du Gard, et rassemble plus de 250 000 habitants. Après une première période faste, la ville subit de plein fouet la crise du textile et s’appuie, dès lors, sur le tourisme et les grandes férias de l’été pour rebondir. Elle semble aujourd’hui remporter son pari avec la perspective d’une inscription au patrimoine de l’Unesco. Son essor économique, par ailleurs, est dopé par la réussite de sa voisine Montpellier.

Un parc immobilier en pleine mutation

Le centre-ville de Nîmes, surnommé l’Écusson, est enserré par les grands boulevards et concentre la plupart des immeubles anciens. Au nord, le développement de la ville est freiné par le paysage en relief, tandis que l’agglomération s’étend plus librement vers l’ouest et au sud, sur des plaines et des petites collines. Le prix moyen au mètre carré est plutôt indulgent pour une ville méridionale : comptez 1800 à 2200 € pour des prestations correctes. La municipalité contribue à renouveler l’offre à travers la multiplication des ZAC pour les promoteurs, mais aussi grâce à plusieurs grands projets urbains tels que la réhabilitation du périmètre Arènes-Esplanade-Feuchères.

Frank L., Gestionnaire immobilier

A Nîmes, vous pouvez trouver des secteurs très abordables pour acheter des maisons. C’est le cas du côté du boulevard Talabot, où de nombreuses maisons, autrefois attribuées aux cheminots, sont à la vente.

Nîmes est à une heure de Marseille

L’arrivée du TGV a fait beaucoup de bien à Nîmes pour son désenclavement. La ville, aujourd’hui, n’est qu’à une heure de Marseille et un peu moins de trois heures de Paris. Nîmes, en outre, est desservie par l’A9, un axe très fréquenté qui mène partout (Montpellier, Espagne et Toulouse d’un côté, Lyon et Paris de l’autre). Les lignes de bus du réseau Tango et le tout nouveau tramway sur pneus constituent une alternative idéale pour se passer de la voiture et éviter les artères trop souvent embouteillées.

Quel quartier privilégier ?

Si vous souhaitez ne pas vous éloigner du centre-ville, vous aurez globalement le choix entre les appartements de l’Écusson, qui peuvent nécessiter un rafraîchissement, et les programmes neufs qui voient le jour dans certains quartiers proches comme Puech du Teil, la place Séverine ou Jean-Jaurès. Vous pouvez également miser sur la future valorisation des biens situées entre les Arènes et la gare, dans le cadre du projet de réhabilitation et de prolongement du centre historique. Les belles villas de la Cigale, au nord-ouest, restent enfin réservées à une poignée de propriétaires fortunés.

La célèbre ville du Gard, emblématique grâce à ses arènes, évolue dans le bon sens depuis une quinzaine d’années. L’immobilier vieillissant s’enrichit en permanence grâce à des rénovations ambitieuses et à de nouvelles résidences.

Les points clés à retenir

  • Nîmes est une importante ville-carrefour du Languedoc-Roussillon.
  • Les prix y restent raisonnables, notamment du fait de l’éloignement de la mer.