Lyon : une métropole qui attire les étudiants et les jeunes actifs

11 oct 2014
mis à jour le
03 juil 2019
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

La troisième commune de France a de nombreuses particularités qui la rendent unique dans le paysage des grandes villes du pays. Elle cumule une grande attractivité avec une relative modération des prix de l’immobilier.

Image
Lyon : une métropole qui attire les étudiants et les jeunes actifs
Place Bellecour et colline de Fourvière à Lyon ©BrunoH

Sommaire

Avec 491 000 habitants à elle seule et une aire urbaine regroupant pas moins de deux millions de personnes, Lyon mérite incontestablement son rang. Riche d’une tradition industrielle qui remonte au début du XIXème siècle, la ville de Lyon a pour atout d’être traversée à la fois par le Rhône et la Saône, qui contribuent à sculpter les paysages et les contours des neufs arrondissements municipaux. Longtemps industrielle, la ville conserve un important secteur chimique mais ouvre de nouvelles voies prometteuses dans le domaine de la pharmaceutique ou des nouvelles technologies. Elle constitue un pôle d’envergure internationale et un grand réservoir d’étudiants dans tous les domaines.

Un parc immobilier foisonnant et constamment redessiné

La ville de Lyon connaît un mouvement perpétuel, ce qui se traduit notamment par des projets ambitieux de réhabilitation de certains quartiers dans le cadre du Grand Lyon. C’est le cas de la Duchère, de Mermoz, du Carré de Soie (entre Villeurbanne et Vaulx-en-Velin) ou encore de Vaise. Un autre projet baptisé « Lyon Confluence » doit entraîner, à terme, la construction de milliers de mètres carrés de logements neufs sur une ancienne zone industrielle entre Rhône et Saône.  

Immobilier lyonnais, à quoi s’attendre ?

  • L’immobilier est certes cher, mais pas tant que le justifierait la taille et l’attractivité de la ville. Comptez 3 600€ du mètre carré à la mi-2014. De nombreuses locations restent accessibles, et évitent notamment aux étudiants de s’exiler en périphérie.
  • Le dynamisme immobilier de Lyon est sans équivalent : 20 000 logements supplémentaires ont vu le jour entre 1999 et 2009.
  • 31 % des habitants sont propriétaires de leurs logements.

Lyon, une ville bien désservie

Les deux fleuves qui traversent la ville, tout comme la densité habituelle du trafic, rendent la circulation en voiture assez hasardeuse. Les transports de substitution sont heureusement nombreux : citons en particulier les quatre lignes de métro, les cinq lignes de tramway, de nombreux bus et même deux funiculaires. Le TGV, accessible aux gares de Part-Dieu, Perrache et à l’aéroport Saint-Exupéry (troisième aéroport de France), place Lyon à deux heures de Paris.

Le cornélien choix de l’arrondissement

Les étudiants qui aiment sortir et se trouver au cœur de la ville pourront opter pour les 1er et 2ème arrondissements. Ils y trouveront des appartements typiques, dans des immeubles reliés par les fameuses ruelles appelées les « traboules », mais aussi le quartier commerçant de République et Bellecour. Les quartiers les plus bourgeois et exclusifs se situent dans le 6ème arrondissement, non loin du parc de la Tête d’Or et de la cité internationale. D’autres zones résidentielles incluent le 3ème arrondissement (par ailleurs le plus fréquenté de la ville avec le pôle constitué par Part-Dieu) et les 8ème et 9ème arrondissements, non loin des Monts d’Or.

Lyon est une métropole imposante qui attire, chaque année, un nombre toujours plus important d’étudiants et de jeunes actifs. Elle joue un rôle de carrefour entre Paris et la zone Méditerranée et alpine.

Les points à retenir

  • Le développement économique lyonnais est source de nombreuses opportunités immobilières.
  • Une vaste population étudiante fait de Lyon une ville appréciée des investisseurs.
  • Les différents arrondissements présentent chacun leurs particularités, et la ville vaut d’être visitée avant toute décision.
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
French

A la une !