Les Vosges, des stations de ski où l'immobilier est abordable

Les Vosges affichent des prix nettement moins élevés que ceux des Alpes et parfois des Pyrénées. © ISO-68
partage(s)

Les stations vosgiennes gardent leur confidentialité, en restant à taille humaine, dans un environnement montagnard tout aussi paisible que grandiose, où les prix immobiliers restent accessibles.

Les Vosges, une multitude de stations de ski familiales à découvrir

Le Grand Ballon, dans le massif des Vosges, ne rebute pas les montagnards. A 1424 m, il est facilement accessible même en raquettes et le spectacle est au rendez-vous avec une vue à 360° sur tout le massif, sur la Forêt Noire et le Jura. Mieux encore, par grand beau temps, on peut apercevoir la chaîne des Alpes et le Mont-Blanc. Si les plus renommées s’appellent Gérardmer, le Markstein, la Bresse Hohneck, la Schlucht… les stations vosgiennes restent très abordables au niveau du ski. Pas de pistes noires vertigineuses comme il peut en exister dans les Alpes ou dans les Pyrénées mais quelques pistes noires ou rouges qui peuvent donner quelques montées d’adrénaline. Les Vosges sont aussi recherchées pour la pratique des raquettes et de la marche. Là-bas, la nature prend le dessus sur les convenances, les habitudes au travers des montagnes douces, des lacs, des chemins...

vosges-ventron
L'Ermitage Frère Joseph sur les pistes de Ventron. © ISO-68

Des prix immobiliers tout en rondeur pour des stations proches de la nature

Comme le Jura, les Vosges affichent des valeurs nettement moins élevées que celles des Alpes et parfois des Pyrénées. Mais ce prix ne vise pas la qualité des biens qui peut être parfois supérieure à ceux des deux massifs cités. Il tient compte de la notoriété des stations des Vosges, plus connues régionalement que nationalement sauf si elles sont le fief de familles et qui, internationalement, n’attirent pas sauf les riverains allemands, voire les Suisses. A part Gérardmer, à la fois ville et station des Vosges, les autres stations restent confidentielles, réservées souvent à des initiés proches de la nature.

  • Gérardmer :  de 2 200 à 2450 €/m² dans le récent ; de 1 500 à 2 100/m² dans l’ancien.
  • Ventron/La Bresse : de 1 500 à 1 900 €/m² dans l’ancien selon l’état.

Conseils SeLoger

  • Sillonner le secteur au travers des agences locales pour se faire une idée des prix des divers biens.
  • Faire le tri entre les envies des biens en pleine nature et ceux proches des villes, des transports et autres commodités.
  • Faire chiffrer les travaux et ceux éventuellement de raccordement pour des granges en plein champ.