Paris 3e : un arrondissement aux multiples visages

Paris 3e : un arrondissement aux multiples visages
partage(s)

Comme tous les quartiers centraux de la rive droite, le 3e compense sa faible superficie et ses prix élevés par un cadre de vie exceptionnel, le tout à deux pas des Halles et de l'hôtel de ville.

Le quartier du Temple, une plongée dans le Paris médiéval

Autrefois surnommé le "quartier du Temple", le troisième arrondissement de Paris appartient au cœur historique du Paris médiéval de la rive droite. Légèrement moins touristique que ses voisins, le 1er et le 4e arrondissement, le 3e présente une physionomie un peu plus résidentielle. Son principal attrait, pour les visiteurs, est la forte densité de musées, avec par exemple le musée Carnavalet et le musée Cognacq-Jay, sans oublier la présence des grandes Archives Nationales, le tout sur une surface remarquablement réduite, puisque le 3e arrondissement s'étend sur à peine 1,17 km², pour 34 600 habitants.

Entre résidences modernes et vieux hôtels particuliers

D'un point de vue immobilier, le 3e arrondissement se révèle plus riche et diversifié qu'on ne pourrait le supposer. Depuis la rue du Temple jusqu'aux abords de la place des Vosges, les beaux hôtels particuliers construits vers le XVIIIe siècle règnent en maître, et ont souvent été réaménagés en immeubles d'appartements cossus. Plus près de Rambuteau et du centre Pompidou, on note la présence de quelques résidences plus modernes.

L'immobilier dans le 3e arrondissement de Paris en chiffres

  • L'Insee évalue le nombre total de logements à 25 421, dont pas moins de 10 % de résidences secondaires et 11 % de logements vacants.
  • Du fait de la rareté des biens disponibles et de la centralité du quartier, comptez en 2014 environ 9 800€ du mètre carré à l'achat.
  • 35 % des ménages sont propriétaires de leur logement.

Transports : un réseau de métro très dense

Étroites, sinueuses et chroniquement embouteillées, la majorité des rues du troisième arrondissement se prêtent peu à la circulation automobile au quotidien. Quelques artères transversales, dont la rue de Turbigo et la rue de Turenne, permettent néanmoins de soulager les grands boulevards limitrophes. L'arrondissement est par ailleurs riche en bus et en métro : les différentes lignes qui desservent le territoire (3, 5, 9) convergent toutes vers la station République, qui représente un nœud stratégique dans le réseau parisien.

Quels quartiers du 3e arrondissement pour acheter ?

Schématiquement, les prix sont élevés partout mais tendent à être plus intéressants au nord-ouest de l'arrondissement, entre République et Arts et Métiers. Des axes comme la rue Saint-Martin, la rue Meslay ou la rue Notre-Dame de Nazareth présentent en effet un parc immobilier dense et assez diversifié. Les quartiers de Beaubourg et Rambuteau sont légèrement plus exclusifs. Mais les biens les plus prestigieux sont situés dans le cœur de l'arrondissement, dans les petites artères tranquilles situées entre la rue du Temple et la rue Vieille du Temple, un secteur plus connu comme le "quartier juif" de Paris.

Un peu à l'écart de la frénésie de l'hyper-centre, le 3e arrondissement reste néanmoins très proche de tout. Il devrait plaire à tous ceux qui rêvent d'un logement calme mais pas trop excentré.

Les points à retenir :

  • Malgré sa faible superficie, le 3e arrondissement présente de multiples visages.
  • Il est réputé pour ses petites rues peu passantes, qui offrent un grand calme à leurs habitants.
  • Avec une station de métro à chaque coin de rue, difficile de se sentir isolé.