5 conseils pour emprunter avec un faible apport

5 conseils pour emprunter avec un faible apport

Vous souhaitez contracter un emprunt auprès de votre banque et vous ne bénéficiez pas des 20 à 30 % d’apport idéalement requis ? Votre projet d'acheter un logement est tout à fait possible.

1. Présentez un compte « clean »

Les banques sont certes prudentes, mais tous les moyens sont  bons pour les rassurer et leur prouver  que vous êtes un emprunteur solvable, à commencer par « l’état de santé » de votre compte en banque. En effet, si vous affichez un compte sans problème et une certaine capacité à épargner, ne serait-ce que quelques dizaines d’euros par mois, vous obtiendrez bien plus facilement sa confiance.

Ainsi, si vous ne présentez aucun découvert, pas de crédit revolving et que vous épargnez également ne serait-ce que 100 € par mois, votre banquier s’apercevra que vous savez gérer votre budget et que vous êtes digne de confiance.

2. Jouez la carte de la solidarité familiale

Si vous avez la chance de pouvoir compter sur un ou plusieurs membre(s) de votre famille, sachez que votre banque saura apprécier ce critère. Mettez donc une corde de plus à votre arc et dans la mesure du possible, essayez d’obtenir de votre famille un prêt, une donation ou contentez-vous de créer une SCI familiale dont le capital servira d’apport supplémentaire. Tous ces éléments peuvent augmenter votre capacité d’emprunt en facilitant la constitution d’un apport plus conséquent.

Conseil SeLoger

Si vous êtes prêt(e) à patienter avant d’acquérir votre logement, tournez-vous vers l’investissement locatif dans une ville de taille moyenne où les biens sont accessibles. L’obtention d’un prêt sera facilitée car la mise en location de votre bien permettra d’autofinancer ce dernier et vous pourrez, au moment de la revente, vous constituer un apport pour financer votre futur achat.

3. Achetez en groupe

Aujourd’hui, la solidarité lors d’un investissement immobilier ne joue pas qu’entre membres d’une même famille. En effet, il existe des plates-formes en ligne vous permettant de vous regrouper afin de financer un projet immobilier en commun avec d’autres investisseurs. Ces sites vous mettent en relation avec d’autres candidats à l’achat groupé et peuvent vous permettre d’acquérir ensemble, un terrain, une grande maison voire un immeuble, en mettant en commun vos apports respectifs.

4. Diminuez le coût d'achat avec les ventes aux enchères

Si votre apport ne vous permet pas de contracter un emprunt à la hauteur de ce que vous envisagez, tournez-vous vers un logement qui vous permettra une décote intéressante. Pourquoi ne pas vous orienter vers la vente aux enchères ? Les annonces de ventes de biens immobiliers aux enchères sont consultables en ligne sur les sites internet des chambres des notaires. Vous pouvez donc prendre connaissance des biens qui vous intéressent, et notez que des visites sont systématiquement organisées.

Cependant, bien que l’on puisse effectuer de très bonnes affaires en achetant un bien immobilier aux enchères, il convient d’avoir préalablement discuté de ce projet avec sa banque afin de connaître sa capacité d’emprunt et le plafond à ne pas dépasser. En effet, le dépassement de budget constitue le risque majeur de la vente aux enchères, et si vous devenez l’acquéreur d’un logement suite à une telle transaction, il vous sera pratiquement impossible de faire marche arrière. Mettez-vous donc d'accord en amont avec votre banquier afin de connaître votre budget définitif au regard du montant de votre apport.

Chiffres clés

En France, 1 % des transaction immobilières se font via des ventes aux enchères.

5. Réhabilitez un local commercial : 20 à 40 % d'économie

Si votre apport est malgré tout insuffisant pour vous permettre un emprunt permettant de financer l'achat d'un logement habitable, pensez également aux locaux commerciaux, généralement vendus à des prix très abordables. Il vous faudra bien-sûr le réhabiliter, mais votre marge de manœuvre sur le montant des travaux sera certainement plus importante que sur un bien immobilier déjà habitable. En effet, vous pourrez faire jouer la concurrence parmi les différents artisans du bâtiment que vous aurez trouvés, mais vous pourrez également prévoir d’effectuer les travaux vous-même, ce qui vous fera économiser le coût de la main d’œuvre.

Notez qu'en réhabilitant un local commercial, vous réaliserez une économie de 20 à 40 % par rapport à un logement ayant déjà le statut d'habitation. Votre apport sera donc certainement plus intéressant aux yeux de votre banque qui vous accordera plus facilement un prêt. De plus, vous obtiendrez un logement atypique et original, car les anciens locaux commerciaux présentent souvent de grandes hauteurs sous plafond, des poutres ou des verrières qui leur donnent un charme singulier.

Les points clés à retenir

Si vous ne bénéficiez pas d’un apport conséquent, pensez aux alternatives vous permettant de mettre votre dossier en avant, ou tout simplement d'acheter à moindre coût. Pensez aux ventes aux enchères ou à la réhabilitation d'un ancien local commercial pour acquérir un logement moins cher.

La rédaction vous conseille :