Rechercher un article

Brest : coup de chaud sur le prix de l’immobilier : + 10,6 % en 1 an !

Brest : coup de chaud sur le prix de l’immobilier : + 10,6 % en 1 an !

Coup de tonnerre à Brest ! Dans la cité du Ponant, voilà que les prix immobiliers anciens enregistrent plus de 10 % de hausse annuelle. Quels sont les biens les plus recherchés ? Quels sont les quartiers de Brest les plus - et les moins - prisés ?

Le prix de son immobilier s’emballe mais Brest reste abordable

Faut-il y voir l’effet conjugué de la ténuité des taux d’intérêt, de l’attractivité exponentielle des villes du littoral atlantique, de l’effet LGV qui rapproche la cité du Ponant der la capitale (3h25 de train les séparent désormais) et de prix immobiliers accessibles ? Toujours est-il qu’à Brest, la demande de logements progresse fortement (+ 34,3 % / Source : SeLoger) et entraîne le prix de l’immobilier dans son sillage. Selon le baromètre LPI-SeLoger, le prix du m² à Brest augmente ainsi de 10,6 % sur les douze derniers mois pour avoisiner 1 931 € du m². « Sur Brest, dans l’ancien, la demande est supérieure à l’offre » constate Julie Le Roux, mandataire immobilier indépendant IAD et spécialiste du marché brestois qui situe le prix médian « entre 1 400 et 1 500 € du m² ».

brest prix immobilier seloger

Bon à savoir

À Brest, le prix immobilier progresse de 10,6 % sur l'année (Source : LPI-SeLoger).

Les acquéreurs ciblent les petites surfaces en centre-ville

Le prix relativement peu élevé de la pierre brestoise fait le bonheur des primo-accédants. « Parmi mes clients, je compte beaucoup de jeunes actifs » confirme Julie Le Roux. « Ils ciblent en priorité les petites surfaces (studio, T2, T3) en centre-ville ». Mais les primo-accédants ne sont les seuls à s’intéresser aux logements de faible superficie de l’hyper-centre brestois. Dans le cadre d’un investissement locatif, studios et deux-pièces sont également des biens très recherchés car ils peuvent être loués aussi bien à de jeunes actifs qu’à des étudiants. « De plus en plus d’investisseurs achètent également de grands appartements pour faire de la colocation » précise Julie Le Roux.

maisons colorées brest seloger
Le saviez-vous ? À Brest, les habitants sont payés pour repeindre les façades de leurs maisons. ©eloeleo

Pour une maison de ville, le ticket d’entrée est de 150 000 €

Selon les données qu’a compilées SeLoger, le prix moyen d’un logement brestois avoisine 154 322 €. « Pour un studio d’une vingtaine de m², il faut compter 40 000 € » indique Julie Le Roux, mandataire immobilier indépendant IAD. « Et environ 70 000 € pour un T2 ». Peu nombreux sur le marché immobilier brestois, appartements familiaux et maisons de ville - quand bien même celles-ci nécessiteraient des travaux de rénovation - font l’objet de toutes les convoitises. En conséquence de quoi, ce sont des biens qui partent très rapidement. « Pour un T4/T5, le prix tournera autour de 120 000 € et le ticket d’entrée pour une maison démarrera à 150 000 € ».

Le quartier de Siam reste ultra-prisé

S’il est un quartier de Brest qui a la cote auprès des acquéreurs, c’est bien le fameux Triangle d’Or, autour de la rue de Siam, si chère à Miossec. Plus familial, le quartier Saint-Marc, à l’Est de l’hyper-centre, est également très recherché. Rien d’étonnant, donc, à ce que ces deux secteurs se caractérisent par des prix se situant dans la fourchette haute du marché. « Les logements s’y vendent entre 1 800 et 1 900 € du m² » précise Julie Le Roux. Souffrent, en revanche, d’un réel déficit d’attractivité les quartiers de Bellevue et de Pontanezen, sur la rive gauche du Penfeld. « Dans ces secteurs de la ville, le prix au m² varie entre 900 et 1 000 € ». Rive droite, c’est le quartier de Recouvrance que délaissent les acquéreurs. « Les prix, plus élevés qu’à Bellevue, se limitent toutefois à 1 200 €/m² ».   

le pont de l'Iroise SeLoger
Le pont de l'Iroise relie Le Relecq-Kerhuon et Plougastel-Daoulas. ©aylerein

Le Relecq-Kerhuon, Bohars :  la proximité de Brest fait recette !

Si les Brestois apprécient la proximité avec les commerces et les services que permet le centre-ville, certains, qu’ils désirent profiter de prix plus bas ou d’un terrain, optent pour les communes avoisinantes. Mais encore une fois, la demande tendant à y être supérieure à l’offre, les communes les plus prisées (Le Relecq-Kerhuon, Bohars, Guipavas) affichent des prix de vente comparables, peu ou ou prou, à ceux de Brest. « Plus on remonte vers le Nord, plus les prix baissent » constate toutefois Julie Le Roux.

De belles opportunités d’investissement du côté des Capucins

Bien que les biens mettent plus de temps à se vendre qu’ailleurs dans la ville, les secteurs de Bellevue et de Recouvrance peuvent compter tous deux sur une forte demande locative. Rapportés au prix d’achat (de 900 à 1 200 € du m²), le montant des loyers qui y sont pratiqués font de ces quartiers un secteur propice à la pierre locative. « Surtout au Nord de Recouvrance, à proximité de l’éco-quartier des Capucins et de son fameux téléphérique. Rappelons que depuis 2016, ce téléphérique relie les quartiers de Siam et de Recouvrance et cela pour le plus grand bonheur des Brestois (qu’il s’agisse de « ti-zefs » natifs de la rive gauche de Brest ou de « Yannicks », surnom donné aux habitants du quartier de Recouvrance) mais aussi des touristes.    

Combien devez-vous gagner pour acheter un appartement à Brest ?

  • Prix du bien (hors frais de notaire et d'agence) : 154 322​​ € (Source : SeLoger) 
  • Montant total de l'acquisition (frais de notaire et d'agence inclus) : 176 682​​​ €
  • Mensualité du crédit sur 20 ans : 895​​ € (au taux de 1,37 %)
  • Revenu minimal : environ 2 685 € par mois.

Combien ça coûte d'habiter autour de Brest ?

Commune Prix au m²
Bohars 1 980 €
Gouesnou 1 825 €
Plouzané 1 820 €
Bourg-Blanc 1 720 €
Guilers 1 667 €

Bon à savoir

Le prix de l'immobilier à Brest est de 1 931 €/m² (Source : LPI-SeLoger).

Évolution de la hausse annuelle du prix de immobilier à Brest

Année Évolution sur 12 mois Prix au m²
juin 2019 + 10,6 % 1 931 €
juin 2018 - 3,5 % 1 705 €
juin 2017 + 8 % 1 803 €
juin 2016 + 1,6 % 1 616 €
juin 2015 - 8,8 % 1 577 €