Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Pourquoi les prix immobiliers flambent-ils à Lyon ?

11 % de hausse sur 1 an dans le 1er arrondissement de Lyon. Des prix qui accusent 12,6 % d’augmentation dans le 2e lyonnais et un bond de 14,4 % dans le 5e arrondissement. Pas de doute, dans la Capitale des Gaules,  les prix des logements anciens (5 613 €/m²) accélèrent fortement. Éléments d’explication.

En cours de chargement...

Sommaire

Le prix immobilier lyonnais en hausse de 8,5 % sur 1 an !

Selon les données qu’a recueillies le Baromètre LPI-SeLoger, sur les douze derniers mois, le prix au mètre carré à Lyon a enregistré 8,5 % de hausse sur 1 an pour se porter à 5 613 € et au trimestre, la hausse se chiffre à 1,6 %. Ce sont 100 % des arrondissements qui composent celle que l’on surnomme la Ville au Deux Collines qui voient les prix de leur immobilier progresser. Mais alors, comment expliquer cette formidable poussée des prix de la pierre lyonnaise ? Dans la préfecture du Rhône comme dans la plupart des grandes villes françaises, la hausse du prix de l’immobilier résulte de la réunion de deux facteurs. À savoir, d’une part, une forte demande.

En ces temps de pandémie et d’incertitudes, la pierre jouit, plus que jamais, d’un statut de « valeur-refuge » auprès des Français. D’autre part, des biens à vendre qui se font rares. Et pour cause, une large majorité des propriétaires renonce à vendre leur logement. Non pas qu’ils craignent que leur bien ne trouve pas preneur, bien au contraire, la ténuité de l’offre fait que la plupart des ventes se font non seulement très rapidement et aussi au prix, mais plutôt par crainte de ne pas parvenir à trouver un logement, une fois que le leur aura été vendu. Seulement voilà, à Lyon comme ailleurs, en agissant de la sorte, les propriétaires ne font qu’entretenir et même aggraver la pénurie de stocks qu’ils redoutent tant. Bref, c’est le serpent qui se mord la queue ! D’où des prix immobiliers qui n’en finissent pas de flamber.

Plus de 14 % de hausse dans le 5e lyonnais !

S’il est un arrondissement de Lyon où la hausse du prix de l’immobilier est particulièrement marquée, c’est bien le 5e lyonnais (Vieux Lyon, Fourvière). Jugez plutôt, le prix au m² dans le 5e arrondissement de Lyon accuse 14,4 % de hausse sur 1 an. De la place de l’Abbé Larue à la rue du Viel renversé, en passant par le quai des Étroits, devenir propriétaire dans le 5e lyonnais coûte 5 364 €/m². En termes de hausse des prix, si le 5e arrondissement se tient sur la plus haute marche du podium, la 2e et la 3e sont occupées respectivement par le 2e arrondissement (12,6 % sur 1 an / 6 748 € du m²) et le 1er arrondissement (+ 11 % / 6 305 € du m²). Avec « seulement » 2,3 % de hausse annuelle et en comparaison, le 4e arrondissement ferait « presque » pâle figure… 

Plus de 6 700 €/m² dans le 2e lyonnais !

C’est dans le 2e arrondissement de Lyon (Cordeliers, Bellecour) que les prix les plus élevés ont été relevés. Comptez 6 748 € du m² pour y devenir propriétaire d’un logement dans l’ancien. Rien d’étonnant toutefois on sait qu’il s’agit là de l’arrondissement le plus huppé, le plus chic et, par voie de conséquence, le plus cher de la Capitale de la Gastronomie avec le 6e lyonnais (Les Brotteaux, Cité Internationale). Du boulevard des Belges à la rue Duquesnes et au cours Franklin-Roosevelt, le prix de vente signé avoisine 6 629 € du mètre carré. En termes de prix, c’est du côté de Vaise, de Gorge de Loup, de Saint-Rambert-L’Île-Barbe ou encore de La Duchère que les prix sont les plus accessibles. Le prix immobilier dans le 9e arrondissement de Lyon tourne, en moyenne, à 4 149 €.

Les prix immobiliers et leur évolution sur 1 an à Lyon

Arr. Prix/m² Hausse
1er arr. 6 305 € + 11 %
2e arr. 6 748 € + 12,6 %
3e arr. 5 586 € + 10,7 %
4e arr. 5 614 € + 2,3 %
5e arr. 5 364 € + 14,4 %
6e arr. 6 629 € + 3,1 %
7e arr. 5 384 € + 9,3 %
8e arr. 4 340 € + 9,4 %
9 arr. 4 149 € + 6,1 %

Source : Baromètre des prix LPI-SeLoger - juin 2021