La taxe foncière a bondi de 21 % en 5 ans

La taxe foncière a bondi de 21 % en 5 ans

L’Union nationale de la propriété immobilière (Unpi) a fait ses calculs : la taxe foncière a augmenté de 21 % en moyenne ces 5 dernières années.

La 8e édition de l’Observatoire des taxes foncières sur les propriétés bâties, qui analyse les taux des 36 600 communes de l’Union nationale de la propriété immobilière (UNPI), va largement justifier la colère sourde qui monte chez les Français au sujet des impôts locaux : la taxe foncière a augmenté de 21,26 % en moyenne, sur le territoire français, sur les 5 dernières années.

Deux phénomènes expliquent cette brusque élévation de la taxe foncière :

  1. la révision des valeurs locatives, assiette de l’impôt, par la loi de finances (majoration forfaitaire de 9,65 % en 5 ans) ;
  2. les taux d’imposition décidés et votés par les élus locaux (+ 10,65 % en moyenne).

En incluant la majoration légale des valeurs locatives, les parts départementales de la taxe foncière ont cru en moyenne de 24,49 % et celles du bloc communal de 18,42 %.

Le coût de la taxe foncière s'est envolé à Marseille 

Entre 2013 et 2014, la taxe foncière, à Marseille, a connu la plus forte hausse nationale (+ 5,97 %), du fait du doublement du taux par la communauté urbaine de Marseille. Suivent Courbevoie (+ 2,37 %) et Créteil (+ 2,15 %). En queue de classement, le taux des groupements de communes de Grenoble et Roubaix a sensiblement diminué.

Seloger est noté 7,1/10 selon 270 avis clients Avis-Vérifiés