Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Le nombre d'annonces de locations meublées explose en France !

Le nombre d'annonces de locations meublées explose en France !

Tant en termes de rentabilité que d’offre et d’évolution des loyers, force est de constater qu’au surlendemain du confinement, la location meublée ne s’est jamais portée aussi bien. Au point qu’elle en vient à faire de l’ombre aux locations vides traditionnelles et aux locations saisonnières de courte durée.

Le nombre d'annonces de locations meublées explose en France !

Sommaire

Pour les locations meublées, l’heure de la revanche a-t-elle sonné ?

Et bim ! Un temps boudées, les locations meublées signent un retour fracassant ! Plusieurs facteurs permettent d’expliquer cette accélération. Tout d’abord, la crise du Covid les ayant privés de leurs locataires, bon nombre de propriétaires ont transformé leurs locations touristiques de courte durée (gérées, pour la plupart, par une célèbre plateforme de mise en relation entre particuliers dont nous tairons le nom…) en locations meublées. De nombreuses ex-locations saisonnières sont ainsi venues grossir les rangs des locations meublées, contribuant ainsi à augmenter l’offre disponible. D’autre part, et alors que nous traversons une période d’incertitude économique, il peut être utile de rappeler que les loyers des locations meublés sont, le plus souvent, entre 15 et 20 % plus élevés que ceux des locations vides. De même, la rentabilité d’une location nue peut être jusqu’à deux fois moins importante que celle d’un meublé. D’un point de vue fiscal, opter pour la location meublée plutôt que pour la location nue permet d’amortir son bien. En effet, sont alors pris en compte l’achat des meubles garnissant le logement, les frais de gestion ainsi que les intérêts d’emprunt. Il est également important de préciser que si le turn-over tend à être plus élevé pour une location meublée que pour une location vide, le risque de vacance locative, quant à lui, est moins important.

Enfin, la souplesse de gestion qu’offre la location meublée est incontestablement un atout majeur dans son jeu et compte pour beaucoup dans l’engouement que ce type d’investissement locatif connaît actuellement. Contrairement à ce que prévoit la loi dans le cas des locations saisonnières, le propriétaire d’un bien loué meublé n’a aucune autorisation administrative à demander auprès de la mairie. D’autre part, au bail - reconductible par tacite reconduction - d’un an de la location meublée est venu s'ajouter un autre contrat de location, le bail-mobilité. S’il ne peut être reconduit, ce bail se caractérise toutefois par une durée personnalisable (de un an à dix mois) et par Visale, la garantie qui compense l'absence de dépôt de garantie en protégeant le propriétaire contre les impayés de loyers et les dégradations.

Locations meublées : 91 % d’annonces supplémentaires à Bordeaux

Un autre indice de la montée en puissance que réalise la location meublée et du fait qu’elle siphonne le marché de la location saisonnière de ses logements peut être trouvé dans la forte hausse du volume d’offres que l'on constate dans une ville comme Bordeaux (+ 91 % d’annonces de meublés supplémentaires sur les mois de juin, de juillet et d’août 2020 par rapport à 2019) et le recul (- 11 %) du nombre d’annonces de locations vides. En termes d’offre de meublés, l’augmentation atteint 84 % à Nice et 67 % dans la capitale. En comparaison, sur la même période, les annonces de locations vides reculent de 3 % dans la préfecture des Alpes-Maritimes et leur hausse se limite à 7 % à Paris. Enfin, sur les trois derniers mois, nos données nous apprennent également qu’au global, l’offre de location reste relativement stable (+ 2,6 % pour les locations vides et + 3,7 % sur les meublés).

Evolution du nombre d’annonces de meublés dans 10 grandes villes

Ville Évolution
Bordeaux + 91 %
Lyon + 17 %
Marseille + 20 %
Mulhouse - 14 %
Nantes + 21 %
Nice + 84 %
Paris + 67 %
Rennes + 20 %
Strasbourg - 28 %
Toulouse + 25 %

Source : SeLoger

Loyers des meublés : + 12 % à Bordeaux

En termes de hausse des loyers, la supériorité des locations meublées sur les locations vides semble moins marquée qu’elle ne l’est sur le terrain des offres… D’après nos données, si l’on compare entre elles la période allant du 11/05 au 31/08 2020 et celle allant du 11/05 au 31/08 de l'année dernière, il ressort que les loyers bordelais des meublés - tous biens confondus - ont explosé, enregistrant un gain de 12 % ! Dans le même temps, ils reculent de 10 % à Rennes, de 3 % à Strasbourg et de 4 % à Nice. Sur l’année, cette fois, les loyers des meublés progressent de 10 % à Annecy (+ 0 % pour les locations vides) mais ils chutent de 22 % à Rennes (+ 3 % pour les locations nues). 

L’évolution des loyers des meublés dans 10 grandes villes de France

Ville Lo
Bordeaux 12 %
Lyon 1 %
Marseille 0 %
Mulhouse 1 %
Nantes 3 %
Nice - 4 %
Paris + 0 %
Rennes - 10 %
Strasbourg - 3 %
Toulouse + 0 %

Source : Baromètre des Loyers / SeLoger

Studios meublés : l'offre bondit de 60 % à Toulouse !

Si l’on s’intéresse aux studios loués meublés et que l’on exclut les autres typologies de logements, il est intéressant de constater que les annonces ont bondi de 60 % à Toulouse (vs + 5 % pour les locations vides,) de 69 % à Nice (vs + 4 % pour les studios loués nus), de 46 % à Nantes (vs - 3 % pour les T1 vides), de 91 % à Paris (vs + 17 % pour les studios vides), de 134 % à Bordeaux (vs - 16 % pour les studios loués vides), de 28 % à Amiens (vs 3 % pour les studios vides) et de 73 % à Lille (vs - 9 % pour les studios loués nus).

Les loyers des studios meublés dans 10 grandes villes de France

Ville Loyer CC Évolution
Bordeaux 702 € + 32 %
Lyon 584 € + 5 %
Marseille 532 € + 11 %
Toulouse 536 € + 13 %
Nantes 554 € + 25 %
Rennes 429 € + 4 %
Strasbourg 540 € + 14 %
Paris 934 € + 7 %
Lille 522 € + 7 %
Nice 611 € + 7 %

Source : SeLoger

Plus de conseils :